Aller au contenu principal

Karissa Palinka (elle)

Ingénieure technique
Ontario Power Generation
Karissa Palinka headshot
Karissa Palinka headshot
Secteur
Lieu de naissance
Emplacement
Parcours education

Karissa travaille à la réduction de notre empreinte carbone par l'utilisation de petits réacteurs modulaires.

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis née à Edmonton, Alberta, mais j'ai déménagé à Oshawa, Ontario à un jeune âge.

J’habite désormais : Oshawa, Ontario. Je suis revenue dans la région après avoir passé quelques années à Toronto.

J’ai fait ma formation ou mes études à : J'ai obtenu un baccalauréat ès sciences en génie chimique à l'Université Queen's, et je travaille actuellement à une maîtrise en génie nucléaire à l'Université Ontario Tech.

Ce que je fais au travail

Je suis ingénieure sur le nouveau projet nucléaire de Darlington . OPG ne conçoit pas le réacteur. Nous utilisons notre expérience d'exploitation pour examiner les conceptions du fournisseur afin de nous assurer qu'elles respectent les normes et codes canadiens. Nous nous assurons également qu'elles répondent à nos propres attentes rigoureuses en matière de sécurité.

À l'heure actuelle, OPG rédige notre demande de permis de construction. Celle-ci sera soumise à la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN)  plus tard dans l'année. Nous résumons les informations techniques pour montrer que la conception répond aux normes élevées de la CCSN. Nous discutons également de la manière dont la sécurité sera maintenue en tête de liste à toutes les étapes du projet. Cela comprend la construction, la mise en service et la durée d'exploitation de notre nouvelle construction. Je m'implique également dans l'aspect commercial de la production d'électricité. Par exemple, l'année dernière, nous avons préparé l'analyse de rentabilité, les résumés des coûts, les évaluations des risques et les examens technologiques en plus de nos tâches quotidiennes normales.

Mes études sont très utiles lors de la révision des calculs. Par exemple, pour trouver la taille appropriée d'un échangeur de chaleur, ou pour décider de ce qu'il faut faire pour prévenir la corrosion dans les systèmes contenant de l'eau. La chose la plus importante qu'un diplôme en génie vous apprend, c'est comment examiner les problèmes et identifier les solutions. J'utilise des grilles d'évaluation à pointage pour envisager différentes options. J'utilise également la méthode de classement des risques sur une base hebdomadaire, voire quotidienne. Mon diplôme en génie m'a également préparé à travailler dans un environnement d'équipe interdisciplinaire. Dans mon travail quotidien, je collabore avec des gestionnaires de projet, des ingénieurs et ingénieures dans d'autres disciplines, des fournisseurs, des opérateurs/opératrices, des responsables de la maintenance, etc.

Pendant la pandémie, le travail à domicile a constitué un pivot intéressant vers les réunions virtuelles. Cependant, je dirais qu'elles ont été intégrées avec succès dans la culture de travail maintenant. Personnellement, je ne parle que l'anglais couramment. Bien que cela ne soit pas nécessaire pour mon travail, j'espère prendre des cours de français une fois ma maîtrise terminée. Avec l'expansion d'OPG dans les communautés du Nord et dans d'autres juridictions, je vois le français comme un atout potentiel.

Mon parcours est

Je n'avais aucune idée que je deviendrais ingénieure lorsque j'étais au secondaire. J'aimais beaucoup la biologie et la chimie, alors je pensais que quelque chose dans les sciences me conviendrait peut-être. C'est à l'université que j'ai découvert le génie chimique. Le génie chimique est essentiellement l'utilisation industrielle de la chimie et de la physique. J'ai transféré en deuxième année de la biochimie au génie chimique. Je n'ai pas fait de stage officiel. J'ai eu deux stages d'été au service des travaux publics de la municipalité régionale de Durham. J'ai commencé à travailler pour OPG immédiatement après avoir obtenu mon diplôme. 

Au sein d'OPG, j'ai eu un certain nombre de rôles. Lorsque j'ai appris l'existence des petits réacteurs modulaires (PRM) en 2017, j'ai commencé à me positionner pour faire partie de l'équipe d'ingénierie. Mes travaux de recherche à l'Université Ontario Tech portent sur les réacteurs à sels fondus. C'est un élément utilisé dans certaines conceptions de PRM. Je pense que ces connaissances de base m'ont vraiment aidé lorsqu'OPG a cherché à développer l'équipe de génie PRM. Comme je suis une personne très sociable, je pense que j'aimerais quitter le domaine technique pour jouer un rôle de leader à l'avenir. Je pense qu'il est vraiment important d'avoir une solide compréhension technique avant d'accéder à un poste de direction.

Ce qui me motive

J'aime vraiment travailler au sein de l'équipe du nouveau projet nucléaire de Darlington. J'ai le sentiment de contribuer à l'avenir. Je travaille avec une nouvelle technologie passionnante qui peut contribuer de manière significative à la réduction des émissions de carbone. Cela sera très important à mesure que notre société évolue vers une électrification accrue des transports et d'autres secteurs. 
Bien que j'apprécie la stimulation mentale qu'apporte la résolution de problèmes au quotidien, j'aime beaucoup l'atmosphère d'équipe qui règne chez OPG. J'ai l'occasion de travailler avec des ingénieurs et ingénieures avec une grande expérience et d'apprendre d'eux et elles. À mon tour, j'essaie d'être un modèle pour les ingénieurs et ingénieures moins expérimentés qui travaillent sur le projet. J'aime voir les autres réussir, car lorsque l'équipe réussit, OPG réussit et, en fin de compte, l'Ontario réussit !

Comment j’affecte la vie des gens

Les changements climatiques est un sujet de discussion majeur ces derniers temps. L'énergie nucléaire est une source d'énergie propre et fiable. C'est aussi une source que nous pouvons déployer dès maintenant pour réduire considérablement les émissions de carbone. Je veux que mon beau pays reste beau et habitable pour les générations à venir. Le petit réacteur modulaire de 300 MWe que je contribue à déployer répondrait aux besoins en électricité d'environ 360 000 foyers. Il servira de modèle à d'autres régions pour montrer que l'énergie nucléaire est un excellent outil pour lutter contre les changements climatiques.

En dehors du travail je

Je trouve que je n'ai pas beaucoup de temps en dehors du travail, ma maîtrise me prenant beaucoup de temps. Lorsque je suis en congé, j'aime me détendre en lisant, en cuisinant ou en suivant des cours de spinning. Par le passé, j'ai été bénévole pour North American Young Generation in Nuclear  (NAYGN), Women in Nuclear (WiN) Canada et Camp Engies . Le Camp Engies est une initiative visant à intéresser les filles de l'école primaire aux domaines STIM. J'ai hâte de renouer avec ces organisations une fois mon travail de maîtrise terminé.

Mon conseil aux autres

Soyez curieux/se ! Vous n'avez pas besoin d'avoir tout planifié à 17 ou 18 ans. Prenez le temps d'explorer ce qui vous intéresse - posez beaucoup de questions et dites oui aux opportunités. Vous pourriez être surpris/e de voir où vous aboutirez. De même, si vous connaissez quelqu'un qui travaille dans un domaine qui pourrait vous intéresser, interviewez-le ! D'après mon expérience, il y a des tonnes de gens qui sont prêt(e)s à partager leurs connaissances et leur expérience - il suffit de demander.

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts dramatiques
  • Langues étrangères
  • Littérature et langues
  • Mathématiques
  • Sciences
  • Musique
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Appréciait travailler seule
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Était motivée par le succès
  • Souhaitait diriger
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Aimait la lecture
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Remettait tout en question !

Explorez les profils de carrière

  • Katie Harris essayant une combinaison spatiale de simulation au Centre européen des astronautes.

    Katie Harris (elle)

    Étudiante en médecine / future spécialiste en médecine aérospatiale

    Je m'oriente vers une carrière de spécialiste en médecine aérospatiale - médecin qui travaille avec les astronautes et les maintient en bonne santé pour les longues missions !
  • Cameron Dickenson

    Cameron Dickinson

    Ingénieur principal, Exploration spatiale

    Je travaille sur les technologies des capteurs et des caméras pour les missions d'exploration planétaire.
  • Thomas Merritt | Professeur titulaire

    Thomas Merritt

    Professeur titulaire en génomique et bioinformatique

    Thomas Merritt est professeur titulaire en génomique et bioinformatique pour la Chaire de recherche du Canada.
  • Stephanie Welton | Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton

    Chercheuse indépendante

    Stephanie Welton est une chercheuse indépendante, travaillant à distance dans tout le Canada.
  • Sarah Benjamin - Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin

    Gestionnaire des opérations réglementaires

    Sarah Benjamin est gestionnaire des opérations réglementaires chez Amgen Canada
  • Renee Mastalerz | Directrice

    Renee Mastalerz

    Directrice, Acquisition de talents

    Renee Mastalerz est directrice, Acquisition de talents chez Roche Canada.
  • Paulo Covizzi | Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi

    Directeur principal des opérations de développement

    Paulo Covizzi est le directeur principal des opérations de développement chez Amgen.
  • Nusheem Ditta

    Nusheen Ditta

    Gestionnaire principale des données d'études

    Nusheen Ditta est gestionnaire principale des données d'études pour Hoffmann-La Roche (Roche Canada).
  • Namratt Joshi dans ses habits de graduation au doctorat

    Namrata Joshi

    Associée à l'innovation (neurosciences)

    Namrata Joshi a un doctorat en neurosciences et travaille au Moffitt Cancer Center.
  • Monica Gautam

    Monica Gautam

    Directrice générale / fondatrice

    Monica Gautam est la directrice générale / fondatrice de Compass Medical Affairs Consulting Inc.
  • Michelle Henry

    Michelle Henry

    Technicienne en essais non destructifs

    J'inspecte les pièces métalliques des réacteurs nucléaires pour m'assurer qu'elles sont en bon état.
  • Shari Forbes à l'extérieur du centre de décomposition humaine

    Shari Forbes (elle)

    Chercheuse en sciences médico-légales / judiciaire et professeure

    Je mène des recherches pour comprendre comment le corps humain se décompose dans notre environnement canadien unique.
  • Julie Thrasher au travail dans la salle de commande

    Julie Thrasher

    Cheffe d'équipe (énergie nucléaire)

    Je suis responsable de l'exploitation sûre et efficace d'une centrale nucléaire à quatre réacteurs.
  • Maureen Bot | Responsable de l'information médicale

    Maureen Bot

    Responsable de l'information médicale

    Maureen Bot est Responsable de l'information médicale chez Amgen
  • Maria Quadir

    Maria Quadir

    Associée principale aux affaires réglementaires

    Mon travail consiste à contribuer à la mise en marché de nouveaux médicaments et à veiller à ce que les médicaments déjà sur le marché soient sûrs pour les patients et patientes.
  • Linda Duncan

    Linda Duncan

    Métallurgiste principale exécutive

    Linda Duncan est métallurgiste principale exécutive, Teck Resources Limited
  • Louisa Ho | Academic-Industrial Liaison

    Louisa Ho

    Responsable des liaisons académiques-industrielles

    Louisa Ho est responsable des liaisons académiques-industrielles à l'Université Wilfrid Laurier.
  • Leann Sweeney | directrice de la performance des ventes et du marketing

    Leann Sweeney

    Directrice de la performance des ventes et du marketing

    Leann Sweeney est la directrice de la performance des ventes et du marketing chez Amgen Canada
  • Jefferson Frisbee | Directeur et professeur du département de biophysique médicale de l'Université Western Ontario

    Jefferson Frisbee

    Directeur et professeur

    Jefferson Frisbee est directeur et professeur du département de biophysique médicale de l'Université Western Ontario.
  • James Palcik sur un bateau avec un énorme doré

    James Palcik

    Directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation

    James Palcik est le directeur général et directeur de la sécurité, de la conformité et de l'éducation chez FLINN Scientific Inc.