Aller au contenu principal

Julie-Claire Hamilton

Enseignante du programme d'opérateur, opératrice d'usine
Collège Selkirk
Julie-Claire Hamilton travaillant dans un boîtier de disjoncteurs électriques

Julie-Claire Hamilton travaillant dans un boîtier de disjoncteurs électriques

Julie-Claire Hamilton travaillant dans un boîtier de disjoncteurs électriques

Julie-Claire Hamilton travaillant dans un boîtier de disjoncteurs électriques

Julie-Claire Hamilton est enseignante du programme d'opérateur, opératrice d'usine au Collège Selkirk

À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi dans : la communauté de Deep Cove (North Vancouver), Colombie-Britannique.

J’habite désormais : à Nelson, dans la région de Kootenay, en Colombie-Britannique

J’ai fait ma formation ou mes études à : J'ai un certificat d'enseignement du Vancouver Community College, et j'ai terminé mon programme de base en électricité et les quatre niveaux de formation en apprentissage au Collège Selkirk.

Ce que je fais au travail

Ma journée de travail typique est de 8 h à 16 h. Parfois, je reste plus tard pour préparer la journée du lendemain.  Le matin, je donne des cours, en utilisant des présentations PowerPoint et des fiches de travail. L'après-midi, je travaille avec les élèves pour faire des activités pratiques. Cela aide les élèves à appliquer leurs apprentissages.  J'enseigne l'ingénierie énergétique, la thermodynamique, les transferts de chaleur, comment fonctionnent les compresseurs, les turbines, les vannes, etc. Lorsqu'ils et elles commencent la cinquième semaine de leur formation, je les emmène faire une dizaine de visites industrielles. Cela leur donne l'occasion de voir les systèmes des usines en action. Le Collège Selkirk s'est associé à l'industrie locale (Teck, Zellstoff Celgar) et dispose d'une usine de nettoyage de sable mobile. Les élèves peuvent y apprendre comment traiter du sable contaminé à travers une série de convoyeurs, de pompes et de vannes pour laver/sécher le sable. Ils se familiarisent également avec l'instrumentation et les capteurs, et voient comment les différents processus fonctionnent ensemble.

En tant qu'enseignante, j'utilise les compétences STIM dans mon programme. J'enseigne des concepts de physique tels que les poulies et leviers mécaniques, les fixations et l'utilisation d'outils manuels/électriques. J'enseigne également des concepts de chimie tels que le pH, les molécules, les atomes et les titrages. Je dispense également une formation technologique liée à la sécurité et à l'instrumentation. Cela comprend l'utilisation de capteurs pour surveiller la température, la pression, le niveau et le débit de l'eau. Nous étudions beaucoup d'ingénierie dans ce programme. Les élèves doivent comprendre la thermodynamique, les échangeurs de chaleur, les évaporateurs, les tours de refroidissement, les turbines à vapeur, les compresseurs, les convoyeurs, les systèmes de ventilation, les filtres, les pompes, etc. Pour les mathématiques, nous utilisons les mathématiques de base et de la géométrie.

Lorsque j'ai commencé à enseigner le programme d'opérateur/opératrice d'usine il y a trois ans, le programme était nouveau pour moi. Par conséquent, j'ai dû travailler dur pour apprendre les nouvelles compétences techniques et renforcer mes connaissances.  Dans mon enseignement, je suis capable de réfléchir à mes propres expériences en tant qu'électricienne. J'utilise également mon expérience dans l'enseignement d'autres cours tels que l'énergie renouvelable, la thermodynamique et l'énergie solaire pour aider à rendre le programme plus cohérent pour les élèves. Le dépannage est une compétence clé pour un opérateur d'usine à des postes de niveau d'entrée dont le salaire de départ se situe autour de 34 $/hr (en C.-B.).  Les élèves apprennent à lire et à interpréter des dessins ainsi qu'à dessiner des schémas de tuyauterie et d'instrumentation. Ils et elles apprennent également à lire des jauges, à effectuer des évaluations de risques et à rédiger des procédures d'exploitation standard.  

Je suis la seule personne de mon département. J'entre en contact avec d'autres enseignant(e)s des programmes de métiers pour ajouter du contenu au programme d'opérateur/opératrice d'usine. Je participe également à des réunions annuelles avec d'autres enseignant(e)s.
 

Mon parcours

En grandissant, mon père n'était pas habile avec les outils et j'étais une fille féminine, donc les métiers n'ont jamais été sur mon radar. Lorsque j'ai obtenu mon diplôme d'études secondaires, j'ai travaillé comme planteuse d'arbres et j'ai voyagé lorsque je ne travaillais pas. J'ai fini par en avoir marre du travail saisonnier et je voulais une maison. Un de mes amis était inscrit au programme de technique en  électricité à Selkirk, alors je me suis inscrite impulsivement sans avoir fait aucune recherche. J'étais la seule femme dans la classe, alors j'ai travaillé dur pour prouver aux autres et à moi-même que je réussirais.

J'ai gardé le contact avec mon enseignant en électricité tout au long de mon apprentissage de quatre ans et après être devenue électricienne Sceau rouge. Il m'a encouragée à envisager l'enseignement et m'a embauchée pour enseigner les compétences en électricité du Programme de découverte des métiers pour les femmes. J'ai fait des remplacements en enseignement à temps partiel tout en travaillant. Au fil des ans, j'ai également enseigné d'autres cours comme les énergies renouvelables - éolienne, solaire et hydroélectrique. On a fini par me proposer un poste d'enseignante à temps plein dans le programme d'électricité, puis d'opérateur / opératrice d'usine.

Il y a tellement de cheminements de carrière une fois que vous avez obtenu votre certificat Sceau rouge. J'ai été électricienne et j'ai lancé ma propre entreprise de conception d'éclairage. Maintenant, je suis enseignante et j'adore mon travail. Je suis motivée par le fait de voir mes élèves acquérir de nouvelles compétences. J'ai connu quelques difficultés en tant que femme travaillant dans les métiers. Cela pouvait être aussi simple que de se présenter sur le chantier et que personne ne vous prête attention parce qu'ils pensent que vous êtes la fille d'un des ouvriers. Je sentais que je devais faire mes preuves sur le chantier. J'ai baissé la tête et j'ai travaillé dur.  Je posais beaucoup de questions car je ne voulais pas avoir l'air stupide. Un jour, mon contremaître m'a dit d'arrêter de poser des questions en me répondant « tu sais comment » (tu es capable). Cela m'a donné une grande confiance dans le fait qu'il me faisait confiance pour trouver la solution et je l'ai fait.
 

Ce qui me motive

Ce qui m'enthousiasme dans mon travail, c'est d'enseigner à mes les éléments dont mes élèves ont besoin pour leur carrière et de voir leur réussite. Apprendre de nouvelles compétences est cool et j'enseigne aux gens de métier de demain. Mon travail fait ma réputation. Il reflète également sur le Collège Selkirk en tant qu'école et peut affecter ses relations avec l'industrie.  Je tiens à ce que les élèves fassent un bon travail et réussissent dans leur carrière. Notre programme compte souvent des élèves plus âgé(e)s qui reviennent dans un environnement scolaire après une longue période. Par conséquent, de nombreux élèves ont besoin d'aide pour s'adapter à nouveau à l'apprentissage.  Les étudiantes peuvent avoir besoin d'une aide supplémentaire car elles se trouvent dans un programme composé essentiellement d'hommes. Parfois, elles ont simplement besoin d'être encouragées pour confirmer qu'elles prennent de bonnes décisions et effectuent des changements positifs dans leur vie.

Ce que j'enseigne est très intéressant pour moi.  Je suis douée pour cela et j'aime rencontrer des personnes, des personnalités et des milieux différents. Il est naturel pour moi de me soucier des élèves et de leur transmettre des informations.  Je considère que le contenu de mon programme est fascinant ! J'aime aider les élèves à s'y intéresser et à retenir les informations en appliquant leurs apprentissages sur le terrain.

En 2018, j'ai eu l'honneur de recevoir le prix d'excellence du National Institute for Staff and Organizational Development (NISOD). NISOD est une organisation de membres qui s'engage à promouvoir et à célébrer l'excellence dans l'enseignement, l'apprentissage et le leadership au niveau des collèges communautaires et techniques.  
 

Comment j’influence la vie des gens

Dans mon rôle, les élèves peuvent donner leur rétroaction sur toutes les composantes du programme. Je suis très comblée par les commentaires positifs des élèves, mais aussi des partenaires industriels.  

Ma carrière est importante car je passe la plupart de mon temps à mon travail. En tant que femme de métier dans un secteur dominé par les hommes, je veux être un bon modèle pour mes enfants, et en particulier pour ma fille.  J'ai une solide éthique du travail et j'ai un emploi gratifiant dans un programme intéressant. J'aime aller au travail et j'apprécie de rencontrer de nouveaux élèves ayant des personnalités et des besoins différents. 

Pour aider les élèves à s'intéresser à leur réussite dans le programme, il faut que l'enseignant(e) s'intéresse à eux et elles. Il est important d'être quelqu'un avec qui ils et elles peuvent s'identifier et parler, presque comme une amie/maman à la limite ! Il est important pour moi de développer mes connaissances, de travailler dur, de me soucier vraiment de mes élèves et d'avoir la motivation d’être une modèle pour les élèves.  C'est particulièrement important pour les étudiantes qui doivent relever de nombreux défis pour réussir dans ce secteur dominé par les hommes.
 

En dehors du travail, je

J'aime la course à pied, le cross-fit, le VTT, le motocross, le bateau et le camping.  Beaucoup d'activités physiques en plein air avec ma famille. L'exercice est relaxant pour moi.

Je suis bénévole au comité de négociation du British Columbia Government and Service Employees' Union (BCGEU) au Collège Selkirk. Dans ma vie personnelle, je suis membre du comité de parents de l'école de mon enfant.

Mon conseil aux autres

Mon conseil serait de sortir et de parler aux gens. Recherchez les possibilités d'observation, de suivre quelqu’un qui fait le métier qui vous intéresse, idéalement avec une femme (si vous en êtes une). Ayez confiance en vous ! Il y aura des défis en cours de route, mais travaillez dur et soyez toujours prêt(e). Le jeu en vaut vraiment la chandelle. Travailler dans les métiers est super satisfaisant. Appuyez-vous sur votre équipe de soutien et trouvez un(e) ami(e) de confiance ou un(e) mentor(e) pour vous guider tout au long de votre carrière. Chaque jour est un entretien d'embauche. Vous ne savez jamais quand vous rencontrerez la bonne personne. 

J'espère qu'en tant que société, nous arriverons à ne plus remarquer les sexes dans les métiers et à avoir les mêmes attentes envers les hommes et les femmes pour se concentrer simplement sur le travail effectué.

Je suis autochtone

Je suis membre de la communauté de la Nation T'Sou-ke située à Sooke, sur la côte ouest de l'île de Vancouver en Colombie-Britannique.   

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Alimentation et nutrition
  • Langues étrangères
  • Géographie
  • Économie domestique
  • Littérature et langues
  • Mathématiques
  • Éducation physique/Santé
  • Sciences
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aidait les gens à se rapprocher
  • Voulait toujours sortir dehors
  • Aimait aider les autres
  • Organisait des activités pour ses amis
  • Faisait partie d’une équipe sportive
  • Aimait travailler avec ses mains
  • Était motivée par le succès
  • Souhaitait diriger
  • S’impliquait dans des activités de bénévolat
  • Se sentait à l'aise à l'extérieur, en milieu naturel
  • Organisait toujours les meilleures soirées entre amis
  • Ressentait une grande satisfaction lorsqu’elle obtenait de bonnes notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Apprenait mieux en expérimentant
  • Au secondaire, socialiser avec ses amis était plus important que les notes.

Les partenaires

Pour l'avancement des femmes en génie et en technologie

Parlons science tiens à remercier l’Association des technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) de nous avoir mis en contact avec la personne présentée ci-dessus.

Les technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) dirigent le Projet de promotion des femmes en génie et en technologie, un projet de partenariat sectoriel sur le marché du travail, financé par l’Accord de développement de la main-d’œuvre Canada-Colombie-Britannique. L’objectif du projet est d’accroître la participation des femmes aux métiers de l’ingénierie, de la géoscience, de la technologie et des techniques grâce à la mise en œuvre de stratégies de diversité et d’inclusion pour recruter, retenir et soutenir le développement de carrière des femmes afin de diriger un changement culturel au niveau du système au sein de ces professions.

ASTTBC Technology ProfessionalsFunding provided by the Government of Canada through the Canada-British Columbia Workforce Development Agreement

Explorez les profils de carrière

  • Constance Hanna en train de travailler sur des machines

    Constance Hanna (elle)

    Mécanicienne d’entretien industriel

    Je répare tous les types de machines qui fabriquent et emballent des aliments.
  • Roger Bragg à l'extérieur avec un VTT

    Roger Bragg

    Électricien en construction

    Roger Bragg est un électricien en construction, exerçant à Terre-Neuve.
  • Michelle Henry

    Michelle Henry

    Technicienne en essais non destructifs

    J'inspecte les pièces métalliques des réacteurs nucléaires pour m'assurer qu'elles sont en bon état.
  • Lauren Hutchinson

    Lauren Hutchinson

    Technicienne de laboratoire

    Lauren Hutchinson est une technicienne de laboratoire pour le Collège Camosun.
  • Julie-Claire Hamilton travaillant dans un boîtier de disjoncteurs électriques

    Julie-Claire Hamilton

    Enseignante du programme d'opérateur, opératrice d'usine

    Julie-Claire Hamilton est enseignante du programme d'opérateur, opératrice d'usine au Collège Selkirk
  • Heather Robertson

    Heather Robertson

    Gestionnaire de projet principale

    Heather Robertson est gestionnaire de projet principale pour Associated Engineering (B.C.) Ltd.
  • Curtis White | rocess engineer/marine terminal operator at Newfoundland and Labrador Asphalt Ltd.

    Curtis White

    Ingénieur des procédés/opérateur de terminal maritime

    Curtis White est un Ingénieur des procédés/opérateur de terminal maritime chez Newfoundland and Labrador Asphalt Ltd.
  • Diane Standen-Downie

    Diane Standen-Downie

    Responsable du contrôle de projet

    Diane Standen-Downie est une responsable du contrôle de projet chez Jacobs Engineering.
  • Adam Melnick | Coordinateur de l'apprentissage et instructeur en santé et sécurité pour un centre de formation en calorifugation

    Adam Melnick

    Coordinateur de l'apprentissage et instructeur en santé et sécurité

    Adam Melnick est coordinateur de l'apprentissage et instructeur en santé et sécurité pour un centre de formation en calorifugation
  • Homme travaillant avec des équipements pour façonner des outils et matrices.

    Jeff

    Fabricant d'outils et matrices

    Je crée, répare, teste et fais fonctionner l'outillage de production, comme les matrices, les gabarits, les fixations et les jauges en lisant et en interprétant des dessins techniques complexes.
  • Daniela Torelli dans un atelier de soudure.

    Daniela Torelli

    Instructrice en soudage

    J'enseigne le soudage à la prochaine génération de soudeurs et soudeuses.
  • Sarah Raddatz

    Sarah Raddatz

    Dessinatrice en bâtiment

    En tant que dessinatrice structurelle, j'utilise des logiciels pour créer des modèles et plans de bâtiments en 3D et en 2D avant la phase de construction.
  • Bryan Rolph

    Bryan Rolph

    Directeur des ventes

    Je dirige une équipe de 8 professionnels et professionnelles des ventes techniques qui contribuent à offrir les meilleures solutions technologiques à nos clients. Ce rôle exige de voyager dans tout l'Ouest canadien pour soutenir notre personnel et clientèle.
  • Kat Tyrell

    Kat Tyrell

    Directrice, Stratégies de l'automobile et de la mobilité

    En tant que stratège en acquisition de talents et compétences, je travaille avec une équipe et un certain nombre de partenaires pour élaborer une stratégie qui permettra au secteur de l'automobile et de la mobilité en Ontario de continuer à disposer des compétences et des talents dont nous avons besoin pour prospérer.
  • Autoportrait de Jill Stagg pris sur le chantier

    Jill Stagg

    Apprentie tuyautrice en montage de conduites à vapeur

    En tant qu'apprentie tuyautrice en montage de conduites à vapeur, Jill Stagg élargit ses compétences en matière d'installation de tuyaux qui transportent de gaz à haute pression ou des substances dangereuses.
  • Mariam Jordi sur le site de construction d'un bâtiment pour la formation des pompiers et pompières.

    Miriam Jordi (elle)

    Coordonnatrice de projet

    Miriam travaille pour une entreprise de construction et veille au respect des échéanciers et du budget des projets.
  • Chelsea Dyck

    Chelsea Dyck

    Compagnon électricienne

  • Ben Davis

    Benjamin Davis

    Responsable de territoire

    J’améliore la sécurité, la production et l’efficacité sur le lieu de travail
  • Wiebke

    Wiebke Jansen

    Apprentie soudeuse

    Je suis apprentie soudeuse aux chantiers navals Seaspan à North Vancouver, en Colombie-Britannique.
  • Lorne Bennett

    Lorne Bennett

    Vice-président à la direction des ressources humaines