Erin Karaim à un événement de l'ASTTBC

Erin Karaim

Technicienne en génie civil

WSP

Secteur : Architecture et construction, Ingénierie, Technologies

Lieu de naissance : BC

Emplacement : BC

Éducation : Formation en entreprise / Collège / Cégep / École de métiers

Type : Profil de carrière

Sujets :

Art, Arts industriels, Technologies et ingénierie

Erin Karaim à un événement de l'ASTTBC
Erin KaraimTechnicienne en génie civil
Ce qui me motive

J’ai l’occasion d’apprendre quelque chose de nouveau tous les jours. J’aime contribuer à des choses qui seront construites, qu’il s’agisse d’une usine d’épuration ou d’une aire de stationnement. Je travaille avec beaucoup de gens intelligents qui me mettent au défi, d’une façon qui ne serait pas possible dans une autre carrière. On m’encourage à réfléchir et à être créative tous les jours. Bien que ce ne soit pas aussi cool que la peinture, je fais tout de même des dessins qui permettent une certaine créativité. 

Ce qui me motive
Mon parcours est

Je ne m’attendais pas à faire ce métier quand j’étais au secondaire. Je voulais d’abord être une artiste. Puis on m’a délicatement rappelé que la plupart des artistes ne gagnent pas beaucoup d’argent. J’ai donc présenté une demande d’inscription à une école de travail social, mais je n’ai pas été acceptée. Je suivais des cours de dessin technique au secondaire, soit la façon de dessiner comment quelque chose fonctionne ou est construit. C’était plutôt artistique, et ça me donnait une occasion de dessiner. De plus – et j’allais bientôt le découvrir –, ces cours ouvraient la voie à une carrière. J’ai travaillé dans une entreprise d’ingénierie lors d’une semaine axée sur l’expérience de travail. J’ai eu l’occasion de faire un peu de dessin technique et, surprise, j’étais vraiment douée! L’entreprise m’a embauchée à la sortie du secondaire. J’ai appris « sur le tas », et tout a progressé à partir de là.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Le dessin technique est une merveilleuse profession. L’apprentissage se fait assez facilement et les études durent de 6 mois à 2 ans. C’est une excellente option par rapport aux carrières traditionnellement associées aux femmes, qui offre beaucoup de souplesse et de possibilités d’avancement de carrière.

Mon conseil aux autres
Comment j'affecte la vie des gensJ’aime voir la construction de projets sur lesquels j’ai travaillé. Par exemple, j’ai travaillé sur les plans des panneaux de bienvenue de la ville de Nanaimo. Chaque fois que j’y vais, je ressens une certaine fierté en voyant le fruit de mon travail acharné. Comment j'affecte la vie des gens En dehors du travail je

J’aime faire de la randonnée, du camping et passer du temps avec mon chien. Je joue aussi à beaucoup trop de jeux vidéo, et j’aime m’endormir en lisant. J’aime la peinture et les activités créatives en général. J’ai récemment commencé à faire du feutrage à l’aiguille et maintenant, ma maison est remplie de curieuses petites peluches dont je ne sais plus quoi faire! 

En dehors du travail je
Ce que je fais au travail

Je travaille à WSP, une société-conseil en ingénierie. Mais depuis cinq ans, je travaille à domicile. Comme la majeure partie de mon travail se fait à l’ordinateur, je peux parfois passer la journée entière sans parler à personne. En général, dans ma journée, j’examine ma liste de tâches pour déterminer quels délais sont les plus serrés. Mes projets durent parfois des semaines, parfois quelques heures seulement. La plupart du temps, je prépare des plans d’ingénierie qui seront utilisés pour réaliser des projets de construction. Les projets sont diversifiés, variant de plans et profils de canalisations à la conception de routes ou à l’excavation de fossés, en passant par la planification de lotissements. J’utilise des logiciels spécialisés qui facilitent énormément mon travail. La plupart de mes communications professionnelles se font par courriel, Skype ou Teams de Microsoft. Je travaille avec des ingénieurs de partout au pays.

Ce que je fais au travail
À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : Port Alberni, en Colombie-Britannique.

J’habite désormais : Campbell River, en Colombie-Britannique.

J’ai fait ma formation ou mes études à : J’ai suivi une formation d’agrément en dessin technique d’un an au Collège Kwantlen à Surrey, en Colombie-Britannique. En fait, j’ai surtout été formée en milieu de travail, au fil des années, en côtoyant de près des ingénieurs et ingénieures. Un parcours plus rapide vers mon poste serait de suivre un programme de deux ans menant à un diplôme.

À propos de moi

Quand j'étais

Durant mon parcours scolaire, j'appréciais les sujets suivants :
  • Arts visuels
  • Géographie
  • Histoire
  • Cours de métiers et en atelier
  • Littérature et langues
Durant mon parcours scolaire , je me décrirais comme une personne qui :
  • Aimait aider les autres
  • Aimait la lecture
  • Jouait à des jeux vidéo
  • Était très créative
  • Donnait peu d'importance à ses notes
  • N’était pas certaine de ce qu’elle voulait faire plus tard
  • Apprenait mieux en expérimentant

Explorez les profils de carrière

Les partenaires

Pour l'avancement des femmes en génie et en technologie

Parlons science tiens à remercier l’Association des technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) de nous avoir mis en contact avec la personne présentée ci-dessus.

Les technologues et techniciens en sciences appliquées de la Colombie-Britannique (ASTTBC) dirigent le Projet de promotion des femmes en génie et en technologie, un projet de partenariat sectoriel sur le marché du travail, financé par l’Accord de développement de la main-d’œuvre Canada-Colombie-Britannique. L’objectif du projet est d’accroître la participation des femmes aux métiers de l’ingénierie, de la géoscience, de la technologie et des techniques grâce à la mise en œuvre de stratégies de diversité et d’inclusion pour recruter, retenir et soutenir le développement de carrière des femmes afin de diriger un changement culturel au niveau du système au sein de ces professions.

 

ASTTBC Technology ProfessionalsFunding provided by the Government of Canada through the Canada-British Columbia Workforce Development Agreement