Andrea Ruohoniemi | Technicienne en génie des armes

Andrea Ruohoniemi

Technicienne en génie des armes

Marine royale canadienne

Secteur : Droit, Sécurité publique et Services correctionnels, Technologies

Lieu de naissance : NS

Emplacement : NS

Éducation : Formation en entreprise / Collège / Cégep / École de métiers

Type : Profil de carrière

Sujets :

Informatique, Arts industriels, Sciences, Technologies et ingénierie

Forces armées canadiennes, Carrières, Génie électrique, Génie, Technologie de l'information

Andrea Ruohoniemi | Technicienne en génie des armes
Andrea RuohoniemiTechnicienne en génie des armes
Ce qui me motive

Il s’agit d’un excellent choix de carrière pour moi. J'apprécie les relations que j'ai développées. Un lien très étroit se forme lorsque des personnes se réunissent et travaillent en équipe. Mes expériences les plus mémorables avec la MRC sont les missions de secours en cas de catastrophe. J'ai trouvé très enrichissant de passer quelques mois en Haïti à participer à la reconstruction des résidences pour orphelins après le séisme dévastateur qui a secoué le pays en 2010. J'ai également contribué à la mise en place de mesures de nettoyage dans l'état du Mississippi après le passage de l'ouragan Katrina en 2005. Pour une technicienne débutante, le travail peut parfois sembler pénible. Mais il est important de garder en tête que tout le monde a suivi le même processus et que les aventures qui suivront en valent la peine.

Ce qui me motive
Mon parcours est

Honnêtement, je n'avais aucune idée de ce que j'allais faire après avoir obtenu mon diplôme d'études secondaires. J'ai travaillé dans une clinique vétérinaire et j'ai beaucoup apprécié cette expérience. Cependant, je n’étais pas prête à contracter une dette d’études si je n’étais pas sûre à 100 % que c’était pour pratiquer le métier de mes rêves.

En fait, mon père m'a influencée dans ma décision de rejoindre les Forces. Il y avait passé plus de 35 ans et avait vraiment apprécié sa carrière dans la marine. Je me suis engagé dans les Forces armées canadiennes (FAC) et j’ai passé deux ans à Saint John’s, Terre-Neuve, afin d’obtenir un diplôme en électronique du Marine Institute. Les FAC ont pris en charge tous mes frais d’études et j'ai partagé un appartement avec une autre étudiante qui suivait le même cours. Après avoir obtenu mon diplôme, je suis revenue en Nouvelle-Écosse et j'ai suivi un cours de réparation pratique d'une durée de 4 mois. J'ai ensuite été envoyée sur un premier navire, où j'ai passé plus d'un an comme apprentie. Au cours de cette période, j'ai également visité de nombreux ports côtiers européens lors d'un déploiement d’une durée de 6 mois.

Mon parcours est
Mon conseil aux autres

Si vous décidez de joindre les FAC, il est important de garder à l’esprit que certains jours seront difficiles. À mon avis, il y a davantage d'éléments positifs que d’inconvénients. Essayez de toujours regarder du côté positif; c’est ainsi que le travail peut être très enrichissant. C’est à vous de déterminer ce que vous voulez vraiment !

Mon conseil aux autres
Comment j'affecte la vie des gensJe me vois comme plus qu'une technicienne. C’est à moi qu’il incombe de faire en sorte que tous les systèmes SONAR fonctionnent afin que les opérateurs puissent détecter les nouvelles menaces navales. J’entretiens également les systèmes de navigation et m'assure qu'ils sont fonctionnels. Cela implique de m'assurer qu'ils sont correctement calibrés, car ils sont conçus pour interpréter les conditions météorologiques et océaniques actuelles. Sans performances optimales de ces systèmes, les missions et les opérations seraient compromises pour tout le personnel du navire. En tant que membres de l’équipe navale, nous participons à des missions allant des secours en cas de catastrophe, à la lutte antidrogue en passant par les patrouilles dans l’Arctique. Les journées se suivent, mais ne se ressemblent pas ! Comment j'affecte la vie des gens En dehors du travail je

Si je ne suis pas à l’extérieur en train de faire de la randonnée, du camping ou du jardinage, j'aime bien lire un bon livre. Au cours des deux dernières années, j’ai fait beaucoup de sport. Les FAC font la promotion de modes de vie sains, et j’ai la chance d’intégrer l’activité physique à mon travail quotidien.

En dehors du travail je
Ce que je fais au travail

Ma carrière de technicienne au sein de la Marine royale canadienne (MRC) m'a amenée à beaucoup d'endroits au cours de ces 17 dernières années. J'ai passé un total de 6 ans et 9 mois sur différentes classes de navires, y compris des contre-torpilleurs, des frégates et nos plateformes de défense côtière. Lorsque j'étais à bord d'un navire, il était de mon devoir d'appliquer les connaissances acquises lors de mes divers cours théoriques et pratiques. Pour que les systèmes continuent de fonctionner à plein rendement, il est essentiel de s’assurer que les programmes d’entretien sont suivis assidument. C’est comme assurer l’entretien de sa voiture : vidange d’huile, permutation des pneus, maintien des niveaux de liquides, surveillance des systèmes de freinage, etc.

Je dispose également du matériel de test indispensable dans l’éventualité où les systèmes nécessitent des actions correctives. Je travaille avec un partenaire qui est débutant ou qui a suivi la même formation que moi, et nous effectuons différentes tâches ensemble. Il est très important de travailler en équipe, car deux esprits et quatre mains sont plus efficaces pour accomplir le travail. Quand je ne suis pas sur un navire, je contribue à former de futurs techniciens. Je suis actuellement instructrice en équipement et j’aime participer à la formation de la prochaine génération de marins !

Ce que je fais au travail
À propos de moi

Je suis né/j’ai grandi à : J'ai grandi dans une communauté rurale appelée Summerville, en Nouvelle-Écosse.

J’habite désormais : Je vis à Ellershouse, en Nouvelle-Écosse, à environ vingt-cinq minutes de ma communauté natale.

J’ai complété ma formation ou mes études à : J'ai rejoint la Marine royale canadienne des Forces armées canadiennes (FAC) par le biais d'un programme de formation subventionné appelé Programme d’instruction et d’études subventionnées à l’intention des militaires du rang (PIES-MR). J’ai suivi un programme de deux ans en électronique au Marine Institute de l’Université Memorial, à Saint John’s, Terre-Neuve. Toute ma formation a été payée par les FAC.

À propos de moi

Quand j'étais

Quand j'étais étudiant, j'ai apprécié :
  • Arts visuels
  • Affaires et économie
  • Arts dramatiques
  • Alimentation et nutrition
  • Géographie
  • Économie domestique
  • Arts industriels
  • Éducation physique / santé
  • Autre: la biologie était ma matière préférée
Quand j'étais étudiant, je me serais décrit comme quelqu'un qui :
  • Réuni les gens
  • Engagé dans des activités de bénévolat
  • J'ai aimé travailler avec mes mains
  • Mieux appris "en faisant"
  • A aimé recevoir des instructions spécifiques
  • Aime aider les gens
  • Lecture aimée
  • Je ne savais pas trop ce que je voulais faire

Explorez les profils de carrière

Les partenaires

Forces armées canadiennes
Forces armées canadiennes

Parlons sciences remercie les hommes et les femmes des Forces armées canadiennes qui ont accepté de partager les détails de leurs passionnantes carrières. Pour en apprendre davantage sur les carrières possibles dans les Forces armées canadiennes, visitez-les sur YouTube, Instagram, Twitter ou Facebook.