Aller au contenu principal

L’heure du conte - Minimicroscope

Main Image
Activités bénévoles en biologie

Lisez « Mon corps : cent mille milliards de cellules » et découvrez les microscopes en construisant le vôtre.

Cet atelier se compose de deux parties : la lecture du conte Mon corps : cent mille milliards de cellules de Laurent Degos, suivie de la fabrication de votre propre microscope!

Cette activité de sensibilisation virtuelle est divisée en deux parties. Premièrement un document « pré-activité » à l'intention des bénévoles et du personnel enseignant présente une vue d'ensemble de l'atelier ainsi qu'une liste de matériel et des instructions détaillées afin de se préparer en vue de l'atelier. Ensuite, une présentation PowerPoint clé en main avec plusieurs notes de présentation est fournie afin d'aider à diriger l'atelier de manière virtuelle.

Ce dont tu as besoin

Pour la lecture :

  • « Mon corps : cent mille milliards de cellules » de Laurent Degos

Pour l'activité :

  • Revues pour ajuster la hauteur
  • Ruban adhésif
  • Épingle à cheveux
  • Lentille d'un pointeur laser 
  • Source de lumière 
  • Téléphone intelligent ou tablette avec appareil photo
  • Pelure d'oignon, sucre et sel
  • Eau, colorant alimentaire ou teinture

Pour les spécimens rétroéclairés, vous aurez également besoin :

  • Pile de livres ~ 7,5 cm de haut
  • Diapositive ou morceau de plexiglass

Document « pré-activité » :

Présentation PowerPoint :

  • Minimicroscope - PowerPoint

Notes de sécurité

Assurez-vous de bien connaître les mesures préventives mises en place par Parlons sciences pour assurer la sécurité des jeunes dans le cadre de la sensibilisation virtuelle. Ces précautions se trouvent dans le guide de cette activité.

Marche à suivre

Partie A : Lecture de « Mon corps : cent mille milliards de cellules » par Laurent Degos

Partie B : Réalisation de l'activité

  1. Installez le microscope - vous pouvez demander aux élèves de le faire eux-mêmes : tenez l'objectif entre les deux branches d'une épingle à cheveux. Fixez la pince à cheveux au téléphone ou à la tablette avec du ruban adhésif de façon à ce que l'objectif se trouve directement en face de la caméra. Testez si la configuration fonctionne en tenant la caméra à environ 1 cm d'une pièce de monnaie ou d'un morceau de papier avec du texte. Dirigez votre lampe vers l'objet que vous voulez regarder. Déplacez lentement le téléphone/la tablette de haut en bas, et la mise au point devrait être faite. Si ce n'est pas le cas, essayez de retourner l'objectif - il peut être symétrique ou non.
  2. Placez un livre ou une pile de livres d'au moins 7 cm de haut (les livres à couverture rigide sont préférables) sur une table. Placez votre diapositive sur le livre de façon à ce que 2,5 cm environ dépassent du bord. Placez une pile de petits livres/magazines d'environ 1 cm sur la diapositive, et placez le téléphone/tablette avec l'objectif du pointeur laser dessus de façon à ce que la caméra soit directement au-dessus de la diapositive. Placez votre source lumineuse directement sous la diapositive, mais vous pouvez aussi la diriger vers votre spécimen depuis le côté, selon le type d'éclairage que vous recherchez. Vous devrez peut-être ajuster la hauteur de l'appareil photo par rapport à la diapositive pour obtenir une bonne mise au point de votre spécimen en ajoutant des couches supplémentaires de papier.
  3. La peau d'oignon est un bon premier échantillon à examiner car il est facile de voir les cellules individuelles et les élèves peuvent voir comment fonctionne le microscope avant d'aller prélever leurs propres échantillons. Décollez la fine membrane qui sépare les couches d’oignon - vous ne pourrez pas voir les cellules individuelles avec une section plus épaisse. Placez un morceau sur votre lame et ajoutez une petite goutte d'eau ou de colorant alimentaire. Vous devriez être en mesure de voir assez bien sans colorant, mais l'ajout d'un peu de colorant alimentaire dilué avec de l'eau dans une proportion d'environ 1:10 peut aider à différencier les parois cellulaires un peu plus clairement. Vous pourrez voir les cellules individuelles au microscope, et si vous faites un zoom, vous pourrez parfois distinguer le noyau également. En déplaçant la lumière, vous pourrez voir plus ou moins bien les cellules.
  4. Une fois que les élèves savent comment utiliser le microscope, vous pouvez leur demander de trouver d'autres échantillons à observer.

Découverte

La lentille courbe la lumière provenant du spécimen, ce qui fait grossir l’image lorsqu’elle entre dans l’appareil photo. De cette façon, on peut voir beaucoup plus de détails avec notre dispositif qu’à l’œil nu! Il existe tellement de choses si merveilleuses mais trop petites pour qu’on puisse les voir sans microscope, mais notre minimicroscope peut nous aider!

Avec des élèves plus âgés, vous pourriez expliquer que la lumière est une onde ou parler de la physique derrière le fonctionnement d’une lentille, de l’ADN, de la modification de cellules, de germes, etc.

Que se passe-t-il ?

La lentille courbe la lumière provenant du spécimen, ce qui fait grossir l’image lorsqu’elle entre dans l’appareil photo. De cette façon, on peut voir beaucoup plus de détails avec notre dispositif qu’à l’œil nu! Il existe tellement de choses si merveilleuses mais trop petites pour qu’on puisse les voir sans microscope, mais notre minimicroscope peut nous aider!

Avec des élèves plus âgés, vous pourriez expliquer que la lumière est une onde ou parler de la physique derrière le fonctionnement d’une lentille, de l’ADN, de la modification de cellules, de germes, etc.

Ressources