Actualités et médias

 

Seaspan Shipyards investit 300 000 $ pour inciter les jeunes du Canada à choisir une carrière scientifique dans l’industrie maritime grâce à Parlons sciences

Publié
08 décembre 2020
Type
Communiqués de presse

Un nouveau programme pour les enfants de la maternelle à la fin du secondaire vise à inspirer la main-d’œuvre de la prochaine génération au moment où la Stratégie nationale de construction navale nourrit un secteur maritime durable et compétitif au Canada.

Le 8 décembre 2020 – North Vancouver, C.-B. – Aujourd’hui, la société Seaspan Shipyards a annoncé un investissement de 300 000 $ dans Parlons sciences, un organisme de bienfaisance national primé qui offre aux jeunes et aux pédagogues du Canada de stimulants programmes de sciences, de technologie, d’ingénierie et de mathématiques (STIM) depuis plus de 25 ans. L’engagement de Seaspan sur trois ans soutiendra le déploiement de nouveaux programmes de la maternelle à la fin du secondaire dans tout le Canada visant à éduquer les jeunes et à les inspirer à poursuivre des carrières en STIM dans l’industrie maritime et le secteur de la construction navale.

La contribution de Seaspan à Parlons sciences servira à concevoir des ressources numériques, à effectuer de la sensibilisation auprès des élèves et à fournir des ressources de formation professionnelle et d’enrichissement de carrière aux enseignants et enseignantes. À partir d’avril 2021, les élèves francophones et anglophones auront l’occasion d’explorer les nouvelles carrières en STIM – tant des métiers que des professions – dans l’écosystème renouvelé et prospère de la construction et de la réparation navales au Canada.

L’année 2020 a mis l’accent sur l’importance de la culture scientifique et le rôle des compétences en matière de STIM dans un monde en évolution rapide. L’approche de Parlons sciences en matière d’engagement envers les STIM renforce ces habiletés et développe la pensée critique, la résolution de problèmes, la prise de décisions fondée sur des faits et bien plus encore.

Les possibilités de carrière dans l’industrie maritime d’aujourd’hui sont plus diversifiées et dynamiques que jamais. Alors que les entreprises maritimes, dont les chantiers navals modernes comme Seaspan, continuent de tirer parti des technologies nouvelles et émergentes dans toutes les facettes de leurs activités, la demande en compétences scientifiques traditionnelles et avancées devient de plus en plus pressante. Les grands navires non militaires construits par Seaspan pour la Garde côtière canadienne et la Marine royale canadienne auront besoin de scientifiques et de spécialistes de l’ingénierie, des mathématiciens, de l’architecture navale et de la physique ainsi que de travailleurs et travailleuses possédant de l’expertise en construction navale, en robotique, en intelligence artificielle, en soudage et en technologies de déglaçage de l’acier. Ces navires de haute technologie et laboratoires de recherche flottants aideront le Canada à atteindre certains de ses objectifs les plus importants, notamment dans les domaines de la recherche sur le changement climatique, des sciences océaniques et marines et de la sécurité nationale.

Le financement offert à Parlons sciences fait partie de l’engagement de Seaspan à améliorer l’éducation et le développement des compétences dans l’industrie maritime et le secteur de la construction navale au Canada, conformément à la Stratégie nationale de construction navale.

Plutôt qu’une annonce en personne, l’entreprise a publié une vidéo aujourd’hui comportant des messages de plusieurs parties prenantes et membres du personnel de Seaspan.

CITATIONS

« Seaspan Shipyards et Parlons sciences travaillent ensemble pour assurer un avenir durable à l’industrie maritime canadienne. En donnant aux élèves la possibilité de se familiariser avec cette industrie, Seaspan investit dans l’avenir de ce secteur axé sur l’innovation. C’est exactement ce type d’initiatives à valeur ajoutée que nous souhaitions lorsque nous avons établi la Stratégie nationale de construction navale. »

- L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Grâce à l’investissement pluriannuel de Seaspan, nous pouvons faire encore plus pour inciter les jeunes et les pédagogues à découvrir la diversité des carrières offertes à ceux et celles qui possèdent des compétences et des connaissances en STIM. Et nous pouvons faire plus pour faire valoir l’importance des STIM dans les métiers spécialisés. »

- Mme Bonnie Schmidt, présidente et fondatrice de Parlons sciences

« Si on veut que les constructeurs navals et les entreprises maritimes du Canada puissent tirer profit de toutes les occasions à saisir dans l’économie mondiale axée sur l’innovation, il nous faut accorder plus d’importance aux compétences scientifiques traditionnelles et appliquées. La contribution de Seaspan à Parlons sciences sera également axée sur la promotion de l’enseignement des STIM dans les métiers spécialisés. Nous espérons que cet investissement suscitera chez les jeunes la curiosité d’explorer et de considérer la grande variété de carrières enrichissantes liées aux STIM dans le domaine de la construction navale. »

– Dave Hargreaves, vice-président, Stratégie et expansion commerciale, Seaspan Shipyards

FAITS EN BREF

  • Les objectifs de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) sont d’en venir à une industrie maritime durable et compétitive et de renouveler la flotte fédérale au moyen de navires construits au Canada par des Canadiens.
  • La société Seaspan est devenue un important moteur économique et de création d’emplois en Colombie-Britannique tout en contribuant à hauteur de plus de 1,5 milliard de dollars au PIB du Canada et en dirigeant des contrats liés à la SNCN d’une valeur de plus d’un milliard de dollars avec quelque 670 fournisseurs d’un océan à l’autre. (Source: étude d’impact socio-économique de Deloitte, février 2020). ).
  • Seaspan s’est dotée d’un des chantiers navals les plus modernes en Amérique du Nord grâce à la modernisation de ses installations à un coût de 185 millions de dollars, à la mise sur pied d’une main-d’œuvre qualifiée de 2 700 personnes et à une infrastructure de pointe spécialement construite pour livrer l’ensemble de la flotte non militaire, y compris le brise-glace polaire.
  • Conformément à la SNCN, Seaspan a livré un troisième navire scientifique de pêche hauturière, le NGCC John Cabot, le 9 octobre. D’autre part, les travaux sur le premier navire de soutien interarmées de la Marine royale canadienne – qui sera le plus long navire militaire jamais construit au Canada – sont bien avancés.
  • • À ce jour, Seaspan a investi plus de 22 millions de dollars pour soutenir l’éducation, l’apprentissage, la recherche et le développement des compétences dans l’intérêt de ses employés actuels et futurs et de l’industrie maritime canadienne entière. Seaspan a également mis l’accent sur la réduction des obstacles pour les groupes sous-représentés en attirant un large éventail de nouveaux talents dans l’industrie et dans les métiers, y compris plus de femmes et d’Autochtones, et en créant des occasions pour les jeunes par le biais de stages et de programmes d’apprentissage.
  • Depuis 1993, Parlons sciences a inspiré plus de 9,5 millions de jeunes et de pédagogues au Canada.
  • L’année dernière, les programmes de Parlons sciences ont été utilisés dans plus de 4 000 écoles et dans plus de 1 200 collectivités dans chaque province et territoire.
  • Le Canada a besoin de plus d’élèves dans des parcours scientifiques : 70 % des emplois de haut niveau au Canada exigent une formation en STIM, mais moins de 50 % des élèves suivent des cours en STIM au niveau secondaire. Cinq élèves sur six ne sont pas admissibles aux programmes d’ingénierie. Seulement 17 % des élèves canadiens terminent leurs cours de physique de 12e année (5e secondaire) (source : Parlons sciences).

LIENS CONNEXES

À PROPOS DE SEASPAN SHIPYARDS

Seaspan Shipyards, une division de Seaspan ULC, est un chef de file dans l’industrie de la construction et de la réparation navales au Canada. Avec ses installations modernes et une main-d’œuvre dévouée de 2 700 personnes à North Vancouver et à Victoria, l’entreprise s’est révélée être un partenaire de confiance pour toute une série de projets complexes tant pour le gouvernement que pour le secteur privé.

Seaspan est fière d’être le constructeur naval non militaire choisi par le Canada dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN). À ce titre, l’entreprise construit des navires de pointe ici même au pays pour la Garde côtière canadienne et la Marine royale canadienne. Grâce à ses projets liés à la SNCN, Seaspan crée des emplois, génère des bénéfices économiques et rebâtit l’industrie maritime et le secteur de la construction navale du Canada.

Personne à joindre à Seaspan Shipyards
Keelan Green
[email protected]
613-220-2016

À PROPOS DE PARLONS SCIENCES

Partenaire de premier plan dans le monde de l’éducation au Canada, Parlons sciences est un organisme de bienfaisance national résolu à inspirer et à inciter les jeunes à acquérir les compétences dont ils et elles auront besoin pour devenir des citoyens et citoyennes engagés et accomplis dans un monde en constante évolution. Pour ce faire, il propose une gamme complète de programmes axés sur les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (les STIM) qui visent à soutenir les jeunes, les pédagogues et les bénévoles d’un bout à l’autre du pays. Le bureau national de Parlons sciences se trouve à London, en Ontario. Pour obtenir plus de renseignements sur l’organisme, rendez-vous à parlonssciences.ca.

Personne à joindre à Parlons sciences
Sarah Hogeveen
[email protected]
1-877-474-4081 ext. 239