Actualités et médias

 

Finalistes des prix nationaux de Parlons sciences en 2021

Publié
22 avril 2021
Type
Actualités
Award finalists collage 2021
En haut : Claire Poulin, Linda Muzamuzi, Kevin Zhang, Aleen Shakeel, Emily O’Donnell, Amaal Abdi
En bas : Université Lakehead, Orillia, Sarah Woodward, Lintao Hu, Université d’Ottawa et Université Carleton


Dans le cadre des célébrations de la Semaine de l’action bénévole, nous sommes heureux de dévoiler les finalistes de nos prix nationaux pour bénévoles. Chaque année, trois prestigieux prix reconnaissent l’impact qu’ont les bénévoles de Parlons sciences sur leurs pairs et sur les enfants et les jeunes du pays.

Cette année, nous remettrons ces quatre prix :

  1. le Prix du leadership David Colcleugh de l’année pour les coordonnateurs de site de Sensibilisation Parlons sciences;
  2. le Prix du ou de la bénévole de l’année du programme Sensibilisation Parlons sciences;
  3. le Prix du projet de sensibilisation auprès des Autochtones de l’année du programme Sensibilisation Parlons sciences.


Joignez-vous à nous pour féliciter les finalistes de ces prix prestigieux cette année!

Le Prix du leadership David Colcleugh de 2021 pour les coordonnateurs de site du programme Sensibilisation Parlons sciences
Ce prix témoigne d’une reconnaissance envers un coordonnateur ou une coordonnatrice de site qui a démontré des qualités de leadership exceptionnelles et qui a su exercer son influence pour engendrer des changements positifs à travers la sensibilisation aux STM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques).

Les finalistes de cette année sont :

Amaal Abdi, Université d’Ottawa

Dans son rôle de coordonnatrice principale à l’Université d’Ottawa, Amaal Abdi a défendu les jeunes des communautés noires et autochtones en aidant à transformer le paysage des STIM afin qu’il soit plus inclusif. Elle a joué un rôle actif au sein du comité national de coordination de l’EDI de Parlons sciences, et a lancé un projet ayant pour objectif de soutenir les jeunes Noirs des écoles secondaires de sa région en les encourageant à choisir une carrière dans les STIM.

Lintao Hu, Université McGill

En tant que coordonnateur de site à l’Université McGill, Lintao Hu s’est consacré à tendre la main aux jeunes mal desservis qui autrement n’auraient pas accès à de telles activités. Sa compréhension de l’importance d’établir et de cultiver des relations solides avec les autres a permis de former de nouveaux partenariats à son site de sensibilisation l’an passé, p. ex. avec le réseau québécois de l’éducation à domicile.

Sarah Woodward, Université de la Colombie-Britannique

Dans son rôle de leader au sein de l’équipe de coordination à l’Université de la Colombie-Britannique, Sarah Woodward s’est efforcée d’établir des milieux qui encouragent et soutiennent l’apprentissage, le mentorat, la représentation et l’inclusion. Elle a mené de nombreuses initiatives pour assurer le succès à long terme de son site en mettant l’accent sur l’EDI, la continuité, la viabilité financière et de solides relations tant avec son équipe qu’avec les partenaires clés de son site.

 

Le prix du ou de la bénévole de l’année de Parlons sciences de 2021
Ce prix récompense un ou une bénévole d'exception ayant fait preuve par ses actions innovantes de communication et d'engagement remarquable dans le domaine de l'enseignement et de la sensibilisation aux STIM.

Les finalistes de cette année sont :

Aleen Shakeel, Université Ryerson

Aleen Shakeel a démontré sa capacité d’habiliter les bénévoles grâce à ses solides compétences en leadership en tant que bénévole à l’Université Ryerson. Cette année, elle a utilisé son expertise en animation de programmes virtuels et sa compréhension de l’importance de la programmation pour contribuer à la transformation de diverses activités de culture informatique habituellement animées en classe afin qu’elles puissent être présentées en virtuel de façon stimulante.

Claire Poulin, Université d’Ottawa

Cette année, Claire Poulin a fait preuve d’une passion, d’un professionnalisme et d’un dévouement exceptionnels en tant que chef d’équipe à l’Université d’Ottawa. En travaillant avec d’autres sur de nouvelles initiatives et activités, comme un nouveau symposium sur la bio-informatique, elle procure toujours les outils nécessaires à la réussite d’autrui et crée du matériel enrichissant pour ceux et celles qui évoluent à son site.

Emily O’Donnell, Université de Moncton

Emily O’Donnell a utilisé ses remarquables habiletés en enseignement en tant que bénévole à l’Université de Moncton pour servir de modèle et aider des élèves à sortir de leur zone de confort en utilisant sa propre expérience d’étudiante postsecondaire dans sa langue seconde. Elle est toujours empressée et enthousiaste à l’idée de participer à de nouvelles activités en tant que bénévole, et elle donne envie aux autres à son site de s’initier au bénévolat.

Kevin Zhang, Université Western

Kevin Zhang a conçu une variété d’activités virtuelles nouvelles et innovantes cette année en tant que membre du comité bénévole de conception de trousses à l’Université Western. Son approche centrée sur l’élève lorsqu’il est en classe lui permet de rejoindre des élèves ayant toutes sortes de capacités et d’encourager chez eux la découverte autonome dans l’espoir de les voir choisir un avenir dans un domaine lié aux STIM.

Linda Muzamuzi, Université du Manitoba

Linda Muzamuzi s’est consacrée à atteindre des élèves de tous horizons dans son rôle de coordonnatrice adjointe à l’Université du Manitoba. Elle fait preuve d’une grande empathie et d’une ferme volonté d’apprendre en élaborant des ateliers axés sur les sciences autochtones et en planifiant et en réalisant une myriade d’activités de sensibilisation en français.


Le Prix du projet de sensibilisation auprès des Autochtones de 2020, programme Sensibilisation Parlons sciences
Ce prix vise à reconnaître un projet créé dans un ou plusieurs sites de Sensibilisation Parlons sciences dans le but de produire un impact positif sur les jeunes Autochtones par l’intermédiaire d’activités d’apprentissage axées sur les STIM.

Les finalistes de cette année sont :

« Dix ans de mentorat auprès des jeunes Algonquins de la Première Nation de Pikwàkanagàn et de la Nation mohawk à Akwesasne » – Université d’Ottawa et Université Carleton

Le programme de mentorat pour les Autochtones de Parlons sciences à l’Université d’Ottawa et à l’Université Carleton a permis d’accompagner en moyenne une trentaine de jeunes élèves du secondaire de la Première Nation algonquine de Pikwàkanagàn et de la Nation mohawk à Akwesasne pour la réalisation de projets de foires axées sur les sciences, la recherche ou la conception chaque année depuis dix ans. Les mentors bénévoles servent de modèles scientifiques auprès des élèves et montrent aux jeunes que la science est à la fois une activité amusante et une excellente option pour les études postsecondaires.

« La Première Nation Beausoleil et Parlons Sciences à Lakehead Orillia » – Université Lakehead, Orillia

Dans le cadre d’un partenariat entre Parlons sciences à l’Université Lakehead (Orillia) et les responsables de l’éducation de la Première Nation Beausoleil, 26 candidats et candidates en enseignement et bénévoles à Parlons sciences ont présenté un programme intensif de sensibilisation aux sciences aux sept classes de l’école primaire de Christian Island. Les équipes de bénévoles ont animé des activités de sensibilisation en direct et présenté des activités préenregistrées et d’autres ressources dans chacune des classes afin d’inciter les élèves à s’intéresser aux sciences à un moment critique où il est plus difficile de le faire que jamais.


Les gagnants seront annoncés en juin 2021 — félicitations à tous les candidats!