Faites connaissance avec nos enseignants et enseignantes visionnaires

Publié
07 décembre 2020
Type
Blogue

Nous avons toujours été fiers de notre groupe passionné d’enseignants et enseignantes visionnaires. Et pendant cette pandémie mondiale, nous leur sommes encore plus reconnaissants pour leur merveilleux travail de transmission des connaissances qui inspire des pédagogues de partout au pays à intégrer les STIM dans leurs cours en personne et en ligne. Pendant les mois à venir, nous aimerions vous présenter quelques enseignants et enseignantes visionnaires qui font leur marque dans la communauté scolaire.

Pour en savoir plus sur notre programme de formation professionnelle

Faites connaissance avec Stéphanie GaudetA picture of Stephanie Gaudet

Enseignante visionnaire
Moosejaw, Saskatchewan

Stéphanie est enseignante au primaire depuis plus de 14 ans et est titulaire d’une classe de 5e et 6e année. Depuis les douze derniers mois, elle anime les webémissions Codage en direct. Elle animera également la nouvelle série des webémissions STIM en direct.

Quels sont vos principaux objectifs en tant qu’enseignante?

J’espère que j’aide mes élèves à devenir autonomes. Les jeunes n’ont peut-être pas besoin de savoir que la Saskatchewan a été créée en 1905 – je veux plutôt leur enseigner comment trouver ce genre d’information. Les enfants doivent savoir comment diagnostiquer et résoudre des problèmes, trouver des solutions et être fiers d’apprendre. 

Qu’est-ce que vous et vos élèves avez appris en participant aux webémissions Codage en direct?

Mes élèves étaient très contents et contentes d’y participer. Cela a été un merveilleux privilège de présenter l’émission à partir de notre école. Ce n’est pas un gros établissement, c’est pourquoi mes élèves se sont sentis très chanceux et chanceuses de pouvoir prendre part à une émission présentée en direct dans tout le Canada. Nous avons appris beaucoup de choses au-delà du codage. L’enregistrement des émissions a été à lui seul toute une expérience. Nous avons tous appris à être très patients. 

J’ai vraiment hâte à la prochaine saison de webémissions. La première question qu’on m’a posée le premier jour d’école dans ma classe de 5e et 6e année était « à quel moment nous allions recommencer les émissions? » Les élèves ont pu faire des activités et des choses qu’ils n’avaient jamais faites à l’école auparavant – ça a vraiment élargi leurs horizons. Mes collègues enseignants et enseignantes et moi-même avons tous beaucoup appris. 

quote from Stephanie about broadcasts "The kids loved the lessons, and said it felt like they were playing games. But nope—they were learning, too!"

Qu’aimez-vous de votre rôle d’enseignante visionnaire?

Ce rôle me permet de rencontrer d’autres enseignants et enseignantes animés par les mêmes passions (grâce au courriel et à Zoom ces temps-ci), d’échanger des idées et d’acquérir de nouvelles connaissances sur différents sujets. Tous les autres visionnaires sont formidables. Ils et elles ont une expertise qui va bien au-delà de ce que je n’aurais jamais pu penser en matière de sciences, de technologie, d’ingénierie et de mathématiques (STIM). Plusieurs font de merveilleux projets que j’espère pouvoir réaliser avec mes élèves un jour. C’est une excellente équipe de collègues avec laquelle et pour laquelle travailler. 

Toute l’équipe de Parlons sciences est remarquable – très compétente, professionnelle et accessible. Je n’ai jamais peur de poser une question bête au sujet de quelque chose que je devrais probablement savoir. L’équipe trouve toujours quelqu’un pour m’aider, et ces personnes répondent toujours à toutes mes questions avec beaucoup de détails. 

Quelle est la facette la plus gratifiante de votre rôle d’enseignante visionnaire? 

C’est apprendre de nouvelles notions ou façons de faire et les transmettre à d’autres. Il y a quelques années, je m’en tenais à mon programme d’études et je disais ne pas avoir le temps de faire autre chose. Mais maintenant, je regarde mon programme – pas seulement les cours de sciences, mais aussi ceux de français ou d’anglais – et j’y intègre des contenus liés aux STIM ou je pousse une activité un peu plus loin pour amener mes élèves à réfléchir à quelque chose de différent. J’incorpore des choses que je n’aurais jamais osées auparavant. Il s’agit de sortir de votre zone de confort – et de foncer!

Pensez-vous que Parlons sciences est à la hauteur pendant la pandémie? Stephanie Gaudet being filmed in her classroom during a Codage en direct professional learning broadcast

Oui, je pense que Parlons sciences est à la hauteur de la situation dans laquelle nous nous trouvons en nous offrant ce dont nous avons besoin – il suffit d’en tirer profit. Parlons sciences a conçu de nombreuses ressources que les enseignants et enseignantes peuvent utiliser dans leurs cours en personne et en ligne. Il y a aussi des webinaires. Ce soir, j’en présente un sur le passage de l’enseignement en personne à l’enseignement virtuel. En gros, bien que le lieu ait changé, les façons d’enseigner n’ont pas à être modifiées. Il suffit de sortir des sentiers battus.  

Et en classe, comment avez-vous réussi à intégrer des activités en STIM pendant la crise de la COVID-19? 

Nous avons besoin de beaucoup plus de ressources ces jours-ci parce que chaque élève de ma classe reçoit sa propre trousse que nous devons désinfecter avant de la remettre à quelqu’un d’autre. Mais à part la distanciation physique, le port du masque, le lavage des mains et la désinfection des objets, peu de choses ont changé. 

Nous arrivons à réaliser des activités. C’est seulement qu’il faut plus de temps et de patience. Je prends souvent de grandes respirations parce que les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Mais c’est aussi comme ça quand tout est normal, sans pandémie! 

Quel est votre plus grand souhait pour le personnel enseignant et les élèves en ce moment?

Du côté de mes collègues, je souhaite que nous arrivions à passer à travers cette épreuve. Un jour à la fois. Du côté des élèves, j’espère qu’ils et elles puissent continuer d’acquérir de nouvelles habiletés en comprenant que les choses ont changé. Nous ne savons pas ce que nous réserve l’avenir, alors nous devons simplement vivre le moment présent et en tirer des leçons. J’espère aussi que les élèves apprendront à gérer leur anxiété et leur stress parce qu’ils en éprouvent beaucoup. Ensemble, en tant que société, nous nous en sortirons. 

Jetez un oeil à nos excellentes webémissions de co-apprentissage 

Regardez les webémissions Codage en direct antérieures S'inscrire à la nouvelle saison de STIM en direct!