Actualités et médias

Élever des enfants en nature - faites une promenade, trouvez le printemps et développez des compétences en STIM

Dans les médias

Publié: 25 mars 2022

Parlons sciences et la Société royale du Canada se sont associés pour offrir aux lecteurs du Globe and Mail une couverture pertinente des enjeux qui nous concernent tous, de l'éducation à l'impact des avancées scientifiques. Cet article a d’abord été publié sur le site du Globe and Mail.


Julie Misener est coordonnatrice en rédaction de rapports et de propositions, chez Parlons sciences.

Dans un pays avec autant de climats que le Canada, le printemps arrive à différents moments et de différentes manières.  Quelle que soit la région du pays où vous vous trouvez, lorsque les jours s'allongent et que la vie commence à s'accélérer, c'est l'occasion idéale de mettre vos bottes et de sortir avec les enfants. L'exploration des signes du printemps est un excellent moyen de développer la curiosité, la capacité à résoudre des problèmes et la créativité. Le jeu actif en plein air bonifie les apprentissages et suscite des réflexions sur le monde physique.

Tout comme respirer l'air du printemps nous donne souvent de l'énergie en tant qu'adultes, être actif en plein air, dans la nature, peut avoir un impact positif sur le développement du cerveau des enfants - encourageant l'apprentissage et les nouvelles connexions.  Des expériences indiquent que l'interaction avec des objets physiques que nous pouvons facilement manipuler améliore la cognition - et où mieux explorer et manipuler qu’à l’extérieur ? Des études ont révélé que les enfants qui s'adonnent davantage à l'exploration pratique apprennent plus de mots.  Par exemple, la plupart des gens peuvent penser plus rapidement au mot « plume » qu'au mot « toit ». Il est également possible que la manipulation et l'examen d'une plume d’oiseau permettent de développer une compréhension qualitative plus profonde et que, par extension, les enfants qui jouent dans la boue puissent développer une meilleure compréhension de concepts tels que la densité.

Ajoutez le jeu à l’équation

Un jeu de bingo printanier ou une chasse au trésor permettra d’éveiller leur sens et leur appréciation du monde naturel et incitera les enfants à poser des questions. Dressez une liste de choses à trouver qui fait appel à tous les sens. Vous pouvez inclure une fleur, de l'herbe, un ver, une goutte de pluie, un oiseau, du vent, de la boue, une chenille, une abeille, une empreinte d'animal, une flaque d'eau, un nuage, un bourgeon d'arbre, une plume, un trèfle et un semis.

Donnez aux enfants quelques outils pour les aider à découvrir. Une loupe, un récipient et une pelle, une cage à insectes ou un guide avec des images pour aider à identifier les oiseaux, les insectes, les arbres ou les fleurs de votre région peuvent donner à un enfant les moyens d'explorer la nature. Un journal de la nature pour les enfants de 8 à 12 ans peut les aider à ralentir et à vraiment apprécier la nature. Si vous avez du mal à rompre le lien avec la technologie, laissez vos enfants apporter un téléphone ou un appareil photo pour créer un journal vidéo ou photo. Encouragez-les à se concentrer sur la façon dont chacun de leurs cinq sens vous indique que le printemps est là.

Observez les signes du printemps avec tous vos sens

Il y a beaucoup à voir - des vers de terre après la pluie, des abeilles sur les premiers pissenlits et autres fleurs printanières, la fonte des neiges, des oiseaux occupés à migrer vers le nord ou à chercher des lieux et des matériaux pour faire leur nid, et d'autres animaux comme les lapins et les écureuils sont aussi plus actifs maintenant. Les arbres bourgeonnent et de nouvelles feuilles poussent. Vous pourriez voir des têtards, des patineuses et d'autres animaux aquatiques ou même des tortues qui prennent du soleil.

Il y a beaucoup de choses à écouter - le bourdonnement des abeilles, les oiseaux qui communiquent, le  coassement des grenouilles. Au bon moment et au bon endroit, vous pouvez même coller votre oreille contre un arbre et entendre la sève couler.

L'odeur du printemps fait de nous des croyants. Il y a l'odeur de la terre humide et des fleurs printanières. Et l'odeur de la pluie qui a même un nom, pétrichor.

Le printemps chatouille aussi nos papilles gustatives. Faites un pique-nique et partagez les saveurs des nouvelles pousses, des fraises, des radis, de la rhubarbe, des crosses de fougère (têtes de violon), du sirop d'érable - quels que soient les aliments emblématiques de la saison dans votre coin de pays.

Et il y a beaucoup de choses à ressentir, y compris un soleil chaud, un vent vif, de la boue molle et de la neige fondante. Laissez vos enfants se salir en construisant des chefs-d'œuvre de boue, en concevant des systèmes d’aqueducs et en construisant des ponts. Ces activités actives et pratiques aident les enfants à se familiariser avec les matières, la cinétique, les relations spatiales et les forces naturelles.

Chacune de ces expériences sensorielles est l'occasion de poser des questions et d'explorer davantage. Par exemple, vous pouvez en apprendre davantage sur la faune et la flore en identifiant les oiseaux que vos enfants repèrent. Apprenez comment les différentes espèces construisent leurs nids. Rassemblez des matériaux et mettez vos enfants au défi d'en construire un eux-mêmes. Parlons sciences propose d’excellentes ressources pour en apprendre plus sur les oiseaux. N'ayez pas peur de prendre une tangente et d'envisager des liens avec le vol humain. Vous êtes-vous déjà demandé de quelle taille seraient nos ailes si les humains pouvaient voler ?

Le printemps offre une occasion merveilleuse et gratuite d'explorer, de poser des questions et de s'amuser. Le temps non structuré passé dans la nature permet aux enfants d'imaginer leurs propres activités et d'aborder le monde de manière nouvelle et inventive, ce qui les aide à acquérir des compétences en STIM qui leur seront utiles pendant des années.