Pleins feux sur l’apprentissage des sciences 2015 : Évaluation de l’influence exercée par les parents

2015 Pleins feuxpdfConsulter/télécharger le rapport complet

pdfConsulter/télécharger les graphiques

pdfView the English version of the report

graphique 1Le nouveau rapport, intitulé Évaluation de l’influence exercée par les parents : Orienter les décisions prises par les adolescents en ce qui concerne l’apprentissage des sciences, examine les convictions et les attitudes des parents lorsqu’ils sont appelés à influencer les choix de leurs enfants en matière d’études et de carrière.

Graphique 2Près de 90 pour cent des parents canadiens pensent que l’influence qu’ils exercent est prépondérante sur les choix d’études de leurs enfants aux niveaux secondaire et postsecondaire. Pourtant, les parents n’exercent pas cette influence lorsque l’apprentissage des sciences est en jeu. Ces constats sont présentés dans le quatrième rapport de la série « Pleins feux sur l’apprentissage des sciences », publié aujourd’hui par Parlons sciences. Rendu possible par Amgen Canada, le rapport contient une analyse détaillée de la situation dans le domaine de l’apprentissage des STIM – sciences, technologie, ingénierie et mathématiques – au Canada.

Graphique 3Soixante-quinze pour cent des parents canadiens pensent que la plupart des emplois de l’avenir exigeront au moins des notions de base en mathématiques et en sciences. De plus, ils considèrent que l’apprentissage des STIM constitue un atout. Mais ils ne prennent pas l’initiative d’engager la conversation qui compte avec leurs enfants quand ceux-ci doivent décider s’ils vont poursuivre leurs études dans ce domaine. Il est surprenant que 28 pour cent seulement des parents interrogés ont déclaré qu’ils ont souvent des échanges avec leurs enfants sur l’intérêt des cours de sciences facultatifs au niveau secondaire. Fait plus étonnant encore, presque un tiers (31 pour cent) des parents canadiens pensent que les cours de sciences sont obligatoires jusqu’à la fin du secondaire. En réalité, il n’existe aucune province ou aucun territoire du Canada qui exige que les élèves de 12e année (5e secondaire) suivent des cours de sciences pour obtenir leur diplôme.

Pour en savoir plus sur nos rapports « Pleins feux sur l’apprentissage des sciences », contactez Isabel Deslauriers, porte-parole francophone, Parlons sciences.