Jade Atkins

Prix du bénévole de l’année, Sensibilisation Parlons sciences

Lauréat 2018 : Jade Atkins de l’Université Carleton

Jade est bénévole pour Parlons sciences depuis sept ans. Elle est consciente de son rôle de modèle à suivre pour tous les étudiants qu’elle rencontre, surtout les femmes autochtones; à ce titre, elle s’efforce d’élargir leurs perspectives et de briser les stéréotypes associés aux carrières en STIM.

Finalistes 2017

Finaliste : Christine Vaccaro, Université du Manitoba

Christine participe à un large éventail d’initiatives offertes à son site de sensibilisation. Elle a créé des activités sur des sujets allant de la programmation informatique à la microscopie des végétaux. Elle prend également part aux visites de sensibilisation en milieu rural, à la journée Girls in Science (les filles en sciences) et aux camps de jour d’été.

Finaliste : Daniel Saucier, Université de Moncton

Daniel est un bénévole dévoué qui a réalisé plus de 35 activités cette année. Il aide à organiser celles d’un club de sciences dans une école de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, et a créé des ateliers fondés sur l’investigation à l’intention des élèves.

Finaliste : Erica Mitchell, Université de Winnipeg

Erica contribue à l’organisation et à la coordination d’un partenariat avec le service de garde de l’association étudiante de son campus. Elle travaille avec son équipe pour créer une série d’activités dont certaines s’axent sur des sujets proposés par les enfants. En sa qualité de codirectrice de ce partenariat, elle soutient également ses collègues bénévoles.

Finaliste : Krysta Levac, bénévole professionnelle

Krysta fait du bénévolat depuis six ans à l’école publique New Sarum. Comme elle n’est pas attachée à un de nos sites de sensibilisation, elle établit et maintient de façon indépendante des liens avec les éducateurs, crée des activités et organise elle-même ses visites en classe.

Lauréats antérieurs

2017 - Jennifer Neufeld, Université d’Ottawa
2016 - Portia Kalun, Université McMaster
2015 – Curtis McCloskey, Université d’Ottawa
2014 – Sue McKee, Université d’Ottawa
2013 – Li Wang, Université de la Saskatchewan
2012 – Gabriel Potvin, Université d’Ottawa
2011 – Sara Rafferty, Université d’Ottawa


Michelle Trudel

Prix du leadership David Colcleugh de Parlons sciences

Lauréat 2018 : Michelle Lynn Trudel de l’Université de Winnipeg

Lors de sa première année en qualité de coordonnatrice de site, Michelle a augmenté la visibilité du programme au sein de son campus, tout en améliorant l’accessibilité des activités dans les collectivités rurales et autochtones.

Finalistes 2018

Finaliste : Renee Nelson, Université d’Ottawa

Renee a concentré ses efforts pour faire en sorte que les nombreuses collectivités à l’intérieur et aux environs d’Ottawa puissent accéder aux programmes en STIM de la manière qui convient le mieux aux besoins particuliers des élèves qui y résident.

Finaliste : Ryan Kahue, Université Western

Cette année, Ryan a fourni à ses bénévoles des occasions de faire croître le programme et de développer leurs propres compétences en créant et en encadrant des comités menés par eux, et en mettant à l’essai de nouvelles stratégies de reconnaissance à leur égard.

Lauréats antérieurs

2017 - Mannix Chan, Université de Victoria
2016 – Emily Ng, Université de Calgary
2015 – Rachel Ward-Maxwell, Université McMaster
2014 – Gabriel Potvin, Université d’Ottawa
2013 – Frances Lasowski, Université McMaster
2012 – Megan Dodd, Université McMaster
2011 – Julie Mason, Université de Toronto, campus St. George


Moushumi Nath

Prix du bénévole de l’année du programme CurioCité

Lauréat 2018 : Moushumi Nath

Moushumi a écrit cinq articles pour CurioCité l’an dernier. Sa spécialité? Trouver les aspects amusants et fascinants liés aux STIM de sujets qui pourraient naturellement intéresser les adolescents, comme les raisons pour lesquelles on peut souffrir de nausées en voiture (Why do I get carsick?), les dessous des messages nostalgiques sur Instagram (What’s the deal with those nostalgic posts on Instagram?), et même l’existence possible des hippogriffes (Could hippogriffs actually exist?!)!

Finalistes 2018

Beverly McClenaghan

Beverly a le don de montrer à ses lecteurs les merveilles cachées des mondes animal et végétal. Elle écrit des articles expressifs et détaillés qui nous permettent de voir la vie des arbres, des fourmis et d’autres êtres vivants « ordinaires » d’une toute nouvelle manière.

Harleen Saini

Durant l’année, Harleen a passé en revue 40 articles moins récents trouvés sur CurioCité afin de s’assurer qu’ils étaient toujours actuels et pertinents pour les adolescents. Elle en a aussi rédigé deux. Elle écrit sur un ton ludique et convivial qui suscite l’intérêt des lecteurs pour des sujets plus complexes. En la lisant, on a l’impression d’apprendre des notions en STIM d’une bonne amie.

Lauréats antérieurs

2017 - Mira Okshevsky
2016 – Anna Zhou, Université de Toronto


Indigenous Award 2018

Prix de sensibilisation auprès des Autochtones du programme Sensibilisation Parlons sciences

Lauréat 2018 : Sensibilisation Parlons sciences de l’Université de Calgary

Équipe de bénévoles : Shinia Van, Aurna Khan, Reem Ghaleb, Tianyi Zhao, Kourosh Banaeianzadeh et Sid Goutam.

Afin de réagir aux difficultés éprouvées par de nombreux étudiants de Morley en Alberta dans leur parcours scolaire, de même qu’à leur faible participation aux programmes du secondaire, ces bénévoles ont organisé pour eux une mini-journée universitaire. Les jeunes se sont ainsi rendus au Campus Foothills de Calgary pour participer à des activités scientifiques pratiques, avoir un aperçu du monde universitaire et explorer des possibilités de carrière.

Finalistes 2018

Un parcours remarquable avec l’Ottawa Inuit Children’s Centre, Parlons sciences à l’Université d’Ottawa

Ce qui a commencé par une demande d’aide de l’Ottawa Inuit Children’s Centre plus tôt dans l’année s’est transformé en un partenariat beaucoup plus étendu et solide entre les enfants, les bénévoles et les éducateurs.

Sensibilisation auprès de la Première Nation de Cross Lake, Parlons sciences à l’Université de Winnipeg

En décembre 2017, ces bénévoles ont collaboré avec le détachement local de la Gendarmerie royale du Canada pour réaliser des activités de sensibilisation dans trois écoles de la Première Nation de Cross Lake. Ils ont l’intention d’y retourner l’an prochain.