Vingt-cinq ans, 48 sites de sensibilisation, et c’est loin d’être fini!

Kids Expo. Terre-Neuve

Les bénévoles et coordonnateurs de site sont des membres essentiels de l’équipe de Sensibilisation Parlons sciences. Chaque année, d’un bout à l’autre du Canada, notre organisme mobilise des milliers de professionnels et d’étudiants universitaires et collégiaux pour donner vie aux STIM sur le terrain.

« En tant que coordonnatrice de site, j’ai la chance de constater les impacts de Parlons sciences non seulement sur les jeunes élèves, mais aussi sur nos bénévoles, de dire Monica Farag de l’Université de Toronto à Scarborough. Quelle joie de voir des personnes normalement timides acquérir de la confiance par le biais de leur bénévolat et devenir des chefs de file au sein de leur collectivité. » [traduction]

C’est en effet depuis 1993 que Parlons sciences envoie des bénévoles formés dans les classes d’écoles primaires et secondaires, les bibliothèques et divers contextes communautaires pour offrir aux enfants et aux adolescents des expériences d’apprentissage pratique et théorique aussi utiles que divertissantes.

« Il est gratifiant de savoir que nos efforts de sensibilisation portent leurs fruits en aidant les enfants et les adolescents à voir à quel point les STIM peuvent être amusantes et étroitement liées à leur vie » [traduction], explique Annamarie Hudlin, ancienne coordonnatrice du site de l’Université Brock.

Au fil des 25 dernières années, le programme Sensibilisation Parlons sciences s’est élargi, comptant maintenant 48 sites de partenaires des quatre coins du pays, y compris l’Université des Premières Nations du Canada. Notre organisme s’est engagé à assurer un accès équitable à ses programmes, développant chez tous ceux qui le veulent des compétences et une connaissance des carrières possibles en STIM.

« Nous sommes reconnaissants de pouvoir prendre part à l’efficace programme en STIM de Parlons sciences dans les territoires visés par les traités 4 et 6, et plus loin encore, affirme Vincent Ziffle, Ph. D., conseiller pour le programme Sensibilisation Parlons sciences à l’Université des Premières Nations du Canada à Regina, en Saskatchewan. Nous maintiendrons des relations solides avec les aînés des Premières Nations afin de mieux comprendre les sciences autochtones, l’apprentissage expérientiel et les traditions orales importantes. » [traduction]

Le monde change rapidement, mais Parlons sciences reste pertinent, puisqu’il joue toujours un rôle important auprès des jeunes et des enseignants canadiens. Ensemble, nous aidons les élèves à développer des compétences essentielles qui serviront de fondement à leur réussite future, comme la capacité de penser de manière critique, de résoudre des problèmes, de communiquer et de collaborer avec autrui.

Sites partenaires du programme Sensiblisation Parlons sciences

Sites partenaires du programme Sensiblisation Parlons sciences(PDF)