Parlons sciences s’allie à la Société canadienne du cancer pour inspirer les enseignants et les élèves d’un bout à l’autre du Canada

Notre programme

L’initiative Let’s Talk Cancer (Parlons cancer) a été créée à Toronto en 2016 par Parlons sciences et la Dynamique équipe de sensibilisation et d’information sur la recherche (DÉSIR) de la Société canadienne du cancer (SCC) dans le but d’inspirer la prochaine génération de chercheurs en cancérologie.

L’initiative se décline en symposiums sur campus d’une journée chacun qui permettent à des chercheurs et à des étudiants du secondaire d’explorer des façons innovantes de mettre les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques (STIM) au service de la recherche sur le cancer.

Au cours de ces symposiums, des professionnels donnent des conférences et on propose aux participants une variété d’activités conçues pour démontrer de manière concrète l’apport des STIM à l’avancement de la recherche. Les élèves participent également à des échanges qui leur permettent d’établir des liens entre la théorie apprise en classe et les enjeux du monde réel.

Les jeunes ont aussi l’occasion d’interagir avec des camarades et des bénévoles de Parlons sciences qui partagent leur intérêt pour les sujets liés aux STIM.

Cette année, les jeunes en apprendront davantage sur les toutes dernières percées technologiques et sur les méthodes de détection employées pour améliorer le diagnostic et le traitement du cancer.

Enrichissement de l’expérience

Le Relais pour la vie est l’activité de la SCC qui connaît la croissance la plus rapide auprès des jeunes. Elle leur permet en effet d’amasser des fonds pour la recherche et de financer des services offerts aux Canadiens victimes du cancer.

« Let’s Talk Cancer fournit aux étudiants l’occasion de constater les progrès réalisés dans le domaine de la recherche sur le cancer et de comprendre la corrélation directe entre ces progrès et les sommes recueillies dans le cadre du Relais », explique Mme Laurie McKnight, directrice nationale du Relais pour la vie jeunesse.

« Ils en ressortent motivés, enthousiastes à l’idée de transformer le paysage du cancer et porteurs d’une nouvelle compréhension des effets salvateurs d’activités de financement comme les leurs. »

On compte actuellement 235 éditions du Relais pour la vie jeunesse au pays, dont neuf au Québec. Cette année, le programme connaît une portée nationale et compte dorénavant du personnel en poste aux quatre coins du pays.

Découvrez comment organiser un Relais pour la vie à votre école

Notre impact

L’initiative Let’s Talk Cancer produit un gros impact sur de nombreuses vies. Voici ce qu’avaient à dire anonymement des élèves et des enseignants qui ont participé à nos symposiums :

Élève ayant participé au symposium de l’Université McMaster :

« J’adore la passion de ces chercheurs pour leurs travaux; elle transparaît vraiment quand ils donnent leurs présentations! Même si je n’ai pas tout compris, j’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à en apprendre davantage sur ce sujet. »

Élève ayant participé au symposium de l’Université de Windsor :

« Ma partie favorite a été d’entendre ce qu’a vécu Jeff avec le cancer, et de découvrir ce qu’il a fait pour affronter la situation et rester positif! »

Élève ayant participé au symposium de l’Université Western :

« J’ai vraiment aimé les laboratoires. Faire une activité pratique dans une vraie université a été une expérience fantastique! »

Membre du personnel enseignant ayant participé au symposium de l’Université Western :

« Cette journée m’a donné le goût de retourner à l’école pour en apprendre davantage! J’ai adoré mon expérience et j’ai découvert un tas de choses. Les élèves aussi se sont bien amusés; beaucoup d’entre eux ont exprimé un intérêt possible pour des études futures en pharmacologie, en génétique ou en biochimie. »

Nos activités

Cette année, nous organisons neuf journées Let’s Talk Cancer d’un bout à l’autre du pays, soit à Windsor, à Kingston, à London, à Hamilton, à Toronto (deux journées), à Ottawa et à Calgary.

L’Université de Windsor a déjà tenu son troisième symposium annuel le 21 février dernier. Les jeunes participants ont eu la chance d’en apprendre davantage au sujet des travaux de pointe sur le cancer, et ont pu échanger avec des chercheurs et des professionnels de la santé qui traitent des patients dans la région de Windsor-Essex.   

Apprenez-en davantage sur les activités à venir ou inscrivez-vous en ligne (en anglais seulement).