Moushumi Nath, bénévole des programmes CurioCité et Sensibilisation Parlons sciences à l’Université de Toronto, campus St. George

Moushumi Nath

Moushumi Nath, bénévole des programmes CurioCité et Sensibilisation Parlons sciences à l’Université de Toronto, campus St. George

Moushumi inspire les élèves de la maternelle au secondaire en faisant du bénévolat pour deux programmes de Parlons sciences.

Bénévole pour Parlons sciences depuis : Septembre 2016

Domaine d’études : La physiologie

Moment d’inspiration : En ma qualité de bénévole du programme Sensibilisation Parlons sciences, j’ai enseigné dans de nombreuses classes allant de la maternelle à la fin du secondaire, quand les étudiants s’apprêtent à entrer à l’université. Dans chacune de ces classes, j’ai rencontré des jeunes exceptionnellement brillants et dotés d’un enthousiasme contagieux. Au kiosque de Parlons sciences lors du festival Science Rendezvous, deux d’entre eux ont passé plus d’une heure à concevoir et à fabriquer un bidule qui leur permettrait de mettre une balle dans un gobelet. Ils étaient complètement absorbés par leur tâche! Dans une classe de secondaire, j’ai aussi croisé des étudiants qui s’intéressaient à fond à la littérature scientifique. Ce genre d’interaction me pousse chaque fois à être aussi ingénieuse que possible, de façon à encourager l’avancée des jeunes dans l’univers des sciences.

Activités bénévoles favorites chez Parlons sciences :

  • J’adore l’atelier « La zone osseuse » dans le cadre duquel chacun fabrique une main fonctionnelle.
  • Apprendre comment glisser son corps entier à travers une seule feuille de papier grâce au Défi super scientifique.
  • On trouve d’amusantes anecdotes dans chacun des articles de CurioCité. Par exemple, saviez-vous que certains bousiers amassent des excréments et les roulent en pelotes à offrir à leur bien-aimée? C’est tellement romantique!

Pourquoi faire du bénévolat pour Parlons sciences? J’adore enseigner. C’est incroyablement merveilleux d’intéresser les élèves aux sciences, de voir leurs visages s’illuminer quand ils découvrent quelque chose, ou de s’apercevoir qu’ils établissent des liens entre ce qu’ils apprennent et leur vie quotidienne! Parlons sciences fournit de formidables occasions de nourrir les esprits scientifiques en devenir!

Faits amusants :

À mon sujet : j’ai fait de l’improvisation comique (sans être très comique).

Au sujet des dauphins : ils pourraient descendre de mammifères terrestres!