Pleins feux sur les femmes dans le domaine des STIM en cette Journée internationale de la femme

Le 8 mars est la Journée internationale de la femme, une occasion reconnue à l’échelle mondiale de souligner les réalisations des femmes dans les secteurs des sciences sociales, de l’économie, de la culture et de la politique. À Parlons sciences, nous estimons qu’il est essentiel de présenter aux jeunes des modèles d’identification féminins du domaine des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM).

L’importance des modèles féminins

Le rapport des résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de 2015 indiquait encore une fois que les adolescentes sous-estimaient leurs propres capacités dans les carrières en STIM traditionnellement dominées par les hommes. Au Canada, les garçons sont dix fois plus susceptibles que les filles de se diriger vers des emplois en technologies de l’information et des communications (TIC). Même si le rapport sur le PISA indiquait que les filles étaient plus nombreuses que les garçons à vouloir entreprendre des carrières en STIM, elles choisissaient plus souvent les études en sciences de la vie plutôt qu’en ingénierie à l’étape de la formation postsecondaire. Le contact avec des modèles féminins inspirants fait valoir aux jeunes, peu importe leur genre, qu’il est possible d’obtenir des emplois gratifiants dans tous les domaines.

Pour souligner la Journée internationale de la femme, Parlons sciences présente quelques-unes des nombreuses femmes inspirantes qui font carrière dans des domaines liés aux STIM.

Mme Mona Nemer et Dre Kona Williams à Canada 2067

Au cours de l’année scolaire 2017-2018, Canada 2067, une initiative nationale de Parlons sciences, met les jeunes en contact avec des modèles féminins d’une variété d’horizons liés aux sciences, aux technologies, à l’ingénierie et aux mathématiques. Ils font la connaissance de leaders de l’industrie durant les cinq conférences sur les STIM organisées dans le cadre des rencontres régionales avec les jeunes qui se tiennent d’un bout à l’autre du pays.

Dr. Mona Nemer
Dr. Kona Williams

Mme Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada, et la Dre Kona Williams pathologiste judiciaire et coroner au Service de médecine légale de l’Ontario, sont deux des nombreux panélistes qui ont prononcé des conférences aux rencontres régionales avec les jeunes de Canada 2067 à Montréal et à Toronto, respectivement. Les élèves qui ont assisté en personne et participé en ligne ont eu la possibilité de poser des questions à Mme Nemer et à la Dre Williams au sujet de leurs carrières exceptionnelles dans le domaine des STIM. Regardez leurs conférences sur les STIM de Canada 2067.

Le personnel de Parlons sciences

Melissa Mathers

Au nombre de 4 000, les bénévoles et membres du personnel de Parlons sciences sont majoritairement des femmes qui travaillent en STIM. Melissa Mathers (en anglais) est associée à Parlons sciences à ces deux titres. Détentrice d’une maîtrise ès sciences en physique et en astronomie, elle remplit actuellement les fonctions de coordonnatrice de projet à Parlons sciences. Durant son parcours d’étudiante bénévole, elle a partagé son temps entre la rédaction pour CurioCité, le programme en ligne de Parlons sciences, et son rôle de coordonnatrice du site de Sensibilisation Parlons sciences à l’Université York. Elle a également étudié l’antimatière et ses interactions avec la gravité au CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire; ce fut pour elle une expérience d’apprentissage hors du commun.

« Les possibilités de carrière qui s’offraient à moi après mes études dans un domaine des STIM étaient pratiquement illimitées et, si c’était à refaire, je ne changerais rien du tout! »

Des femmes bénévoles parlent des possibilités dans le domaine des STIM

Linda Jewell inspire les jeunes depuis plus de dix ans par ses activités à titre de bénévole des programmes Sensibilisation Parlons sciences et CurioCité. Diplômée en sciences biopharmaceutiques et en chimie médicale, Linda possède de l’expérience dans un vaste éventail de domaines liés aux STIM, y compris en recherche en agriculture et sur le rôle d’un groupe particulier de récepteurs chez le poisson-zèbre.

Linda Jewell

« Durant mon enfance, je n’avais aucune idée de ce que je voulais devenir, une fois adulte. J’aurais aimé qu’on me présente de façon plus détaillée ce que pouvait être une carrière scientifique, parce que je n’avais aucune connaissance du vaste éventail des professions où l’on utilise la science quotidiennement. »

L’accès à des modèles féminins est bénéfique à tous les jeunes. Dans le but d’accélérer la parité hommes-femmes, Parlons sciences augmente les occasions d’entrer en contact avec des femmes dans les domaines des STIM par le truchement de ses ressources et de ses activités. Explorez la section Bénévoles en vedette de notre site Web pour en apprendre davantage au sujet de nos extraordinaires bénévoles!

Pour vous informer au sujet de nos programmes et découvrir pourquoi nous nous passionnons pour les STIM, rendez-vous à l’adresse http://parlonssciences.ca/.