De saines habitudes de vie prennent forme grâce aux STIM à Sandy Lake

Alexa, Dhekra, Sam et Candice en compagnie de la mascotte du programme de promotion de la santé et de lutte au diabète

En avril 2017, Alexa, Dhekra, Sam et Candice, des élèves de l’Université de Toronto, campus St. George, participant au programme Sensibilisation Parlons sciences, se sont rendues dans la réserve autochtone de Sandy Lake, dans le nord-ouest de l’Ontario, pour contribuer à un projet local axé sur la santé et la lutte au diabète. Le voyage d’une journée complète n’a pas été de tout repos; il leur a fallu prendre trois avions pour enfin atteindre les lieux, inaccessibles par voie terrestre. Dès leur arrivée, elles ont été chaleureusement accueillies et on les a présentées au groupe avec lequel elles allaient travailler durant les sept prochains jours.

Long d’une semaine, le projet Sandy Lake Health and Diabetes Outreach a pris naissance en 2011 sous forme d’initiative de camp d’été visant à sensibiliser les jeunes aux risques de diabète dans les collectivités du nord du Canada. L’isolement géographique de ces populations fait en sorte que le transport des denrées périssables soit difficile et coûteux, ce qui provoque une hausse importante du prix des aliments. De plus, les longs hivers rendent le jardinage et l’agriculture problématiques. À cause de ces facteurs, les résidents de la réserve autochtone de Sandy Lake risquent davantage de connaître des problèmes de santé liés à la nutrition.

Tout au long de la semaine, les bénévoles de Parlons sciences ont organisé pour les élèves une variété d’activités visant à composer un régime alimentaire sain et « équilibré ». Elles leur ont notamment appris à jardiner, à déterminer les propriétés du sol, à construire de petits poulaillers, et même à semer des haricots et des radis dans leur propre jardinière intérieure.

« Les tests alimentaires effectués avec les plus vieux ont remporté un vif succès! Voir leur visage s’illuminer quand des craquelins ou des céréales devenaient mauves à cause de la présence d’amidon a amplement valu tous les efforts que nous avions déployés pour nous préparer durant la semaine! », raconte Alexa au sujet de l’activité sur la nutrition, la digestion et l’analyse d’aliments.

En soirée, les gens ont participé à plusieurs activités physiques, comme la marche « 1, 2, 3 Community Walk » ou la classe de mise en forme qu’avait créée Jason, coordonnateur du groupe de sensibilisation au diabète. Les bénévoles de Parlons sciences ont même planifié un jeu qui prenait d’intéressantes tournures scientifiques.

Alexa, Dhekra, Sam et Candice en compagnie de membres de la réserve autochtone de Sandy Lake.

« Afin de mieux solliciter l’intérêt des plus jeunes, nous avions aussi conçu des jeux à la fois physiques et intellectuels pour représenter diverses parties du corps. Dans le cadre de chacune de ces activités amusantes et interactives, les participants en apprenaient davantage sur les fonctions d’un organe ou d’un système particulier. Les enfants ont adoré celui du téléphone fou pour parler du système nerveux, probablement parce qu’ils pouvaient faire en sorte que leurs camarades fassent des folies à la fin de chaque chaîne de chuchotements. »

Grâce à la collectivité ouverte et accueillante de Sandy Lake, Alexa, Dhekra, Sam et Candice ont également pu faire l’expérience de la culture des Premières Nations. Elles ont pêché sur la glace, essayé des mets traditionnels comme la banique, et même appris à dire « nous sommes heureuses d’être ici » en oji-cree!

« Nous aimerions remercier Gary, Elliot et les autres membres du Health and Diabetes Awareness Group, de même que toute la collectivité de Sandy Lake, de nous avoir si bien reçues pendant une semaine; ce fut une expérience inoubliable! »

Pour en savoir plus sur le voyage d’Alexa, de Dhekra, de Sam et de Candice dans la réserve autochtone de Sandy Lake, consultez le blogue de cette première (en anglais seulement), qui décrit leurs activités de jour en jour. Et pour participer au programme Sensibilisation Parlons sciences et profiter d’occasions de bénévolat constructif comme le projet Sandy Lake Health and Diabetes Outreach, rendez-vous au http://sensibilisation.parlonssciences.ca.