Linda Jewell, bénévole pour Sensibilisation Parlons sciences et CurioCité

Linda Jewell Linda est une bénévole de longue date de Parlons sciences. Elle inspire les jeunes depuis plus de dix ans par ses activités à titre de bénévole des programmes Sensibilisation et CurioCité, et de coordonnatrice de site. Êtes-vous un ancien de Parlons sciences qui aimerait reprendre le contact? Écrivez-nous aujourd’hui!

Bénévole pour Parlons sciences depuis : 10 ans

Poste actuel : Chercheuse scientifique (pathologie des plantes), Agriculture et Agroalimentaire Canada

Moment d’inspiration : Durant mes études à l’Université de Guelph, j’ai présenté des activités au centre communautaire des résidences familiales situées sur le campus, qui étaient aussi mon milieu de vie. À la suite des premières activités, les enfants du voisinage se précipitaient vers moi chaque fois qu’ils m’apercevaient pour me demander quand nous pourrions « faire de la science » ensemble la prochaine fois. J’ai été très touchée par leur enthousiasme et leur véritable engouement pour ce que je faisais.

Activité bénévole favorite chez Parlons sciences : Un jour, je me suis rendue à l’école primaire d’une petite collectivité dans la région d’Ottawa. Cette école était si petite que nous tous de l’équipe de bénévoles avons été en mesure de travailler avec chacun des élèves en une seule journée.

Pourquoi faire du bénévolat pour Parlons sciences? Durant mon enfance, je n’avais aucune idée de ce que je voulais devenir, une fois adulte. J’aurais aimé qu’on me présente de façon plus détaillée ce que pouvait être une carrière scientifique, parce que je n’avais aucune connaissance du vaste éventail des professions où l’on utilise la science quotidiennement. En faisant du bénévolat pour Parlons sciences, j’espère pouvoir montrer aux enfants que la science n’est pas intimidante, qu’elle est passionnante et amusante, et qu’elle est présente pour une grande part dans toutes nos activités quotidiennes. Quels que soient nos passe-temps ou nos intérêts particuliers, une bonne connaissance de la science ne peut que nous rendre meilleurs.

Fait amusant : Lorsque j’étais coordonnatrice à l’Université de Guelph, le premier ministre Stephen Harper a participé à une de mes activités.